Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

D’anciens responsables Américains réagissent

“Une erreur grave”, estime Obama

L'ancien président américain, Barack Obama, a réagi, hier, à la décision du président Donald Trump de sortir de l’accord nucléaire iranien en estimant qu’il s’agit d’une grave erreur qui pourrait nuire à la crédibilité des États-Unis dans le monde. “Je pense que la décision de mettre le JCPoA en danger sans aucune violation de l'accord de la part des Iraniens est une grave erreur”, a-t-il indiqué. Et d’avertir sur le risque que l’Iran puisse se doter de l’arme nucléaire ou qu’une guerre soit déclarée au Moyen-Orient. Il a considéré également que l’accord conclu après deux ans de négociations est un modèle de ce que la diplomatie peut accomplir et qu’avec cette décision, les États-Unis tournent le dos à ses plus proches alliés. Et de hausser le ton contre les pratiques de son successeur. “Les débats dans notre pays devraient se baser sur des faits”, a-t-il déclaré pour démolir les arguments de Trump sur le non-respect par l’Iran des termes de l’accord tout en dénonçant la méthode Trump qui bafoue, “de façon systématique, les accords pour lesquels notre pays est partie prenante, risque d'éroder la crédibilité de l'Amérique”. L’ancien patron de la CIA, John Brennan, a aussi réagi en pointant du doigt, sur son compte Twitter, la folie de Trump. “La folie de Trump est un danger pour notre sécurité nationale”, a-t-il écrit dans son post. “Trump a miné la confiance mondiale dans les engagements américains et aliéné nos plus proches alliés”, a déclaré Brennan qui estime qu’avec sa décision, le président Trump va participer au renforcement du camp des faucons iraniens. La conseillère à la sécurité nationale du président Barack Obama lors de son second mandat, Susan E. Rice, a également joint sa voix au chœur anti-Trump en qualifiant sa décision de “la plus idiote”. “La décision imprudente du président Trump ne forcera pas l'Iran à revenir à la table des négociations et ne répondra pas non plus à de sérieuses préoccupations concernant le comportement de l'Iran au Moyen-Orient. Mais il laissera le programme nucléaire iranien sans contrainte, et une Amérique inconstante isolée de ses alliés et beaucoup moins sûre. L'accord avec l'Iran a fonctionné comme prévu”, a-t-elle indiqué. Elle a expliqué que l'accord a effectivement coupé toutes les voies potentielles pour l'Iran d'acquérir une arme nucléaire. “Maintenant, le président Trump a cédé le terrain moral et libéré l'Iran de toutes ces contraintes. L'Iran sera en mesure de reprendre ses activités nucléaires sans être blâmé pour avoir violé l'accord”, met-elle en garde.


Djilali B.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER