Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Suivez le direct du cours des évènements du 03 mars 2019

Une journée décisive pour l’avenir de l’Algérie

Photo : D.R


19h05 - Abdelaziz Bouteflika s'engage à organiser des élections présidentielles anticipées et auxquelles il ne prendra pas part, après la tenue de la présidentielle du 18 avril 2019. C'est ce que révèle une lettre adressée à la nation, lue en son nom au journal télévisé de 19h de Canal Algérie. 

Le Président sortant a précisé que la date de la tenue des élections présidentielles anticipée sera fixée par la conférence nationale  inclusive qu'il convoquera juste après le rendez-vous du 18 avril, s'il est réélu pour un cinquième mandat.  

18h30 - Le dossier de candidature du Président sortant Abdelaziz Bouteflika vient d'être déposé au Conseil constitutionnel par son directeur de campagne, Abdelghani Zaâlane. 

 

17h30 - Des centaines de citoyens manifestent à la Rue Didouche Mourad. Les forces de l'ordre tentent de bloquer la progression de la marche. Les manifestants veulent visiblement se rendre à El Mouaradia. 

17h05 - L'arrivée d'Abdelghani Zaâlane, directeur de campagne d'Abdelaziz Bouteflika, pour le dépôt du dossier de candidature du Président sortant, est annoncée dans les parages du Conseil Constitutionnel. 

17h00 - Les journalistes empêchés de rester devant le Conseil constitutionnel. 

 

16h40 - Sept fourgons transportant les formulaires de parrainage du Président sortant Abdelaziz Bouteflika arrivent au Conseil constitutionnel. 

16h30 - Le site internet du Conseil constitutionnel est de nouveau accessible. Le communiqué du 21 février qui rappelait que "le dossier de candidature doit être déposé par le candidat en personne" a été modifié. Le mot "en personne" a été carrément retiré. 

16h15 - L’agence de presse officielle publie les modalités de dépôt des dossiers de candidature  fixées par la loi.  L’APS précise que "les modalités de dépôt des dossiers de  candidature à l'élection présidentielle du 18 avril prochain, dont le délai  arrive à terme ce dimanche à minuit, sont fixées par la loi organique  relative au régime électoral adoptée en 2016 et qui n'exige pas la présence  physique du candidat".

16h00 - Ali Benflis annonce qu'il ne se présentera pas aux élections présidentielles du 18 avril 2019. 

15h40 - La direction de campagne d'Ali Ghediri a précisé dans un communiqué que son candidat "s’est présenté personnellement, accompagné du coordinateur de sa campagne, au Conseil constitutionnel, pour déposer son dossier de candidature". Ledit communiqué souligne que "devant le président du Conseil constitutionnel, il (Ali Ghediri ndlr) a signé une déclaration, conformément à la loi".

Aussi que "le chargé du dossier au Conseil constitutionnel a procédé à la vérification des pièces et documents avec le coordinateur de la campagne auquel il a délivré un récépissé sur un formulaire, en vigueur depuis plusieurs années".

La direction de campagne d'Ali Ghediri a également rappelé que "la loi fait obligation à tout candidat de se présenter personnellement au Conseil constitutionnel pour y déposer son dossier".

15h00 - Des sources anonymes de la direction de campagne d'Abdelaziz Bouteflika tentent d'exploiter le récépissé de dépôt de candidature remis à Mokrane Aït Larbi, pour justifier un probable dépôt de dossier de candidature  du Président sortant par une tierce personne. 

14h45 - De plus en plus de citoyens de passage rejoignent la manifestation des étudiants à la Place Audin. 

14h30L'autoroute coupée à la circulation entre Les Bananiers et Alger. Les étudiants de l'USTHB tentent de progresser vers le centre ville de la capitale. 

14h-15 - Le récépissé du dépôt de la candidature d’Ali Ghediri au Conseil constitutionnel fait scandale sur les réseaux sociaux. Sur le document en question, il est mentionné que le dossier a été déposé par Mokrane Aït Larbi, directeur de campagne du candidat Ali Ghediri. Ce dernier, était pourtant présent sur les lieux.

14h00 - Les étudiants de la fac centrale d'Alger investissent la rue et manifestent à la Place Audin. 

 


 

13h32 - Des centaines d'étudiants de différentes facultés d'Alger tentent de rallier le siège du Conseil Constitutionnel.  Les forces de l'ordre bloquent leur progression à hauteur de l'ambassade du Canada en utilisant des jets d'eau pour les repousser.

13h15 - Le nom de l'ancien chef de gouvernement, Ali Benflis, président du parti Talaie El Hourriyet, ne figure pas dans la liste de prise de rendez-vous au Conseil Constitutionnel, pour le dépôt du dossier de candidature à la présidentielle. 


12h40
- Aucun rendez-vous pris pour le dépôt du  dossier de candidature d'Abdelaziz Bouteflika, jusqu'à 21h. La liste des prises de rendez-vous vient d'être rendue publique par le Conseil constitutionnel. La loi fixe le dernier délai de dépôt du dossier de candidature à la présidentielle au 03 mars à minuit. 

12h15 - L'accès au site internet du Conseil constitutionnel bloqué, au moment où se pose la question de savoir si la loi permet à un candidat de faire déposer son dossier par une tierce personne. 

12h00 - Les étudiants de la faculté de journalisme (ITFC) manifestent contre le cinquième mandat et tentent d'investir la rue. Un important dispositif policier les empêche de franchir les portes de la faculté.  

11h30 - Ali Ghediri vient de sortir du Conseil constitutionnel. "Je n'ai ni le pouvoir ni un parti politique derrière moi, et j'ai réussi à réunir 120 000 signatures dans 35 wilayas, soit le double des signatures exigées", a-t-il déclaré à la presse.  

11h00 – Les manifestations contre le cinquième mandat s’élargissent. Les étidiants de l’université de Bab Ezzouar manifestent aussi contre le cinquième mandat.

10h50 – Les étudiants de la fac de droit de Saïd Hamdine, à Alger, manifestent également contre le cinquième mandat.

10h45 – De plus en plus nombreux, les étudiants de la Fac centrale d’Alger manifestent toujours contre le cinquième mandat.

10h30 –Le général major à la retraite, Ali Ghediri, arrive au Conseil constitutionnel pour déposer son dossier de candidature à la présidentielle.

10h15 - L’avion personnel du Président Abdelaziz Bouteflika n’a toujours pas quitté le sol suisse, selon GVA Dictator Alert.

10h00 – Des étudiants manifestent contre le cinquième mandat à l’intérieur de la Fac centrale d’Alger.

09h40 – Selon le média suisse 24 heures, «Bouteflika muet en suisse malgré la colère à Alger». Dans un article mis à jour ce matin, le 24 heures souligne que «Les Algériens attendent de savoir si leur président, en séjour médical en Suisse, renoncera à briguer un cinquième mandat». 

09h30 – Le Conseil consultatif du MSP retire la candidature du président du parti, Abderrezak Makri, aux élections présidentielles du 18 avril 2019.

09h15 – Le route menant au conseil constitutionnel est coupée à la circulation. Un important dispositif sécuritaire est déployé sur les lieux.

09h00 – Plusieurs fourgons de la police anti-émeute sont stationnés le long du boulevard Mohamed V. 

08h45 – La journée du dimanche 03 mars 2019 fera certainement date dans l’histoire de l’Algérie. La date limite de dépôt des dossiers de candidature à la magistrature suprême du pays, intervient dans un contexte particulier. 

 

Rédaction Web

 

 

ARTICLES CONNEXES

  • Ali Benflis, président du parti Talaie El Hourriyet au forum de "Liberté"
    «Le pouvoir doit renoncer au 5e mandat»

    Le président du parti Talaie El Hourriyet, Ali Benflis, a sévèrement jugé, aujourd’hui mercredi, lors de son passage au Forum de Liberté, la candidature du Président sortant Abdelaziz Bouteflika à un cinquième mandat.

  • Il se retire également de son parti le FLN
    Sid Ahmed Ferroukhi démissionne de l’APN

    Le député et ancien ministre, Sid Ahmed Ferroukhi, tête de liste du FLN aux législatives d’avril 2017, a annoncé ce lundi, sur son compte Facebook, sa démission de l’Assemblée populaire nationale (APN), ainsi que de son parti.

  • Dépôt de dossier de candidature (actualisé)
    Ce que le Conseil constitutionnel disait le 21 février

    Le Conseil constitutionnel publiait le 21 février dernier un communiqué dans lequel il précisait les conditions de candidature à l'élection présidentielle du 18 avril 2019 et les délais de dépôt des dossiers.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER