Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Annaba

Violent incendie à l'hôpital psychiatrique d’Er-Razi

Hier, aux alentours de 6 heures, un terrible incendie s’est déclaré au service des urgences femmes de l’hôpital psychiatrique d’Er-Razi.
Surprises dans leur sommeil, trois patientes ont péri dans ce drame calcinées, selon des témoignages recueillis sur place, et ce, suite à l’inhalation de gaz toxiques selon la Protection civile qui est arrivée rapidement sur les lieux, empêchant ainsi la propagation du feu dans tout le service.  Sur place, la salle de repos où a eu lieu le sinistre a été nettoyée. Des traces de l’incendie, il n’en restait que les murs noirs de suie pour témoigner de la force des flammes. Les plafonds du couloir attenant à cette salle étaient également noirs.
Il est à noter, par ailleurs, qu’une des trois victimes avait été admise, dans ce service, la veille au soir. D’après les premiers éléments de l'enquête, la cause de cet incendie serait due à un court-circuit au niveau de la boîte de dérivation. De plus, la présence de matelas en éponge aurait contribué à l’embrasement immédiat de la pièce dans laquelle se trouvaient les trois victimes.
Les deux infirmières de service, dans un état de choc, ont été évacuées ainsi que les 17 malades se trouvant dans le service dans un autre pavillon, où elles ont reçu les premiers soins, tandis que les corps des victimes ont été transportés à la morgue de l’hôpital Ibn-Rochd. Pas moins de cinq engins anti-incendie ainsi que l’intervention de 28 pompiers ont été nécessaires pour venir à bout du sinistre. Vers midi, l’hôpital était encore dans un état de choc apparent.
Une cellule d’aide psychologique a été mise en place pour venir en aide aux parents des victimes ainsi qu’au personnel de garde dans ce service. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes exactes de cet incendie.

F. H.