Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A LA UNE / Actualité

Décision prise lors de la réunion du Conseil des ministres

Yennayer journée chômée et payée dès le 12 janvier prochain

©D.R.

Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a annoncé, mercredi lors de la réunion du Conseil des  ministres, sa décision de consacrer Yennayer journée chômée et payée dès le 12 janvier 2018.  
Le chef de l'Etat "a enjoint au gouvernement de ne ménager aucun effort  
pour la généralisation de l'enseignement et de l'usage de tamazight,   conformément à la lettre et à l'esprit de la Constitution. Le président de la République a également chargé le gouvernement d'accélérer la préparation du projet de Loi organique portant création d'une Académie algérienne de la langue amazighe
", indique un communiqué rendu public à l'issue du Conseil des ministres et repris par l'APS.
"Dans le même esprit, et en présentant ses meilleurs voeux au peuple  
algérien à la veille de l'année 2018, le Président Abdelaziz Bouteflika a  
annoncé sa décision de consacrer Yennayer journée chômée et payée dès le 12  janvier prochain, le gouvernement étant chargé de prendre les dispositions appropriées à cet effet
". 
"Cette mesure comme toutes celles déjà prises au profit de notre identité  
nationale dans sa triple composante islamique, arabe et amazighe, confortera l'unité et la stabilité nationales, alors que des défis multiples internes et régionaux nous interpellent
", a souligné le Président Bouteflika.

Lire également le texte intégral du communiqué de la Présidence en cliquant ICI


Rédaction Digitale de "Liberté" (#RDL)

@JournaLiberteDZ


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER