Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Tout en témoignant sur son parcours de Moudjahid

Youcef Khatib réclame la “clémence” pour Bouregâa


L’ancien et dernier dirigeant de la wilaya IV historique, le colonel Youcef Khatib, nommé Si Hassan durant la guerre de Libération, a fini par réagir, hier, à la très controversée arrestation de son subalterne pendant la Révolution, le commandant Lakhdar Bouregâa. Dans un communiqué rendu public, Youcef Khatib a exhorté la justice d’être “clémente” avec le détenu. “Au nom de la fondation Mémoire de la Wilaya IV historique et au vu de mon interpellation par les frères moudjahidine, le devoir révolutionnaire m’oblige à faire ce communiqué”, a-t-il, de prime abord, tenu à préciser. Comme pour convaincre ceux qui l’ont incarcéré, le chef de la Wilaya IV historique a mis en avant “l’état de santé et l’âge avancé”, ainsi que le parcours de révolutionnaire “connu” et les faits d’armes de Si Lakhdar. Sans vouloir se mêler de son affaire avec la justice, Youcef Khatib a, en effet, tenu à apporter son témoignage sur le long parcours du commandant Si Lakhdar. Il raconte que “Lakhdar Bouregâa avait rejoint la Révolution après son accomplissement du service militaire obligatoire dans la région de Médéa où il était parmi les premiers groupes ayant propagé la Révolution”. Il ajoute que Lakhdar Bouregâa avait, par la suite, occupé plusieurs postes de responsabilité dont celui de “premier responsable de la Katiba Ezzoubiria”, laquelle, rappelle-t-il, avait mené “plusieurs opérations héroïques contre l’armée française”. Si Lakhdar doit le choix de ce poste, dit-il, à sa formation militaire pendant le service obligatoire dans l’armée française. Entre 1959 et 1960, raconte encore Si Hassan, Si Lakhdar sera promu “responsable (chef) de la zone II de la Wilaya IV historique, conformément à la classification des grades à l’époque”. Il sera, par la suite, ajoute celui qui fut son responsable direct, hissé au rang de “capitaine politique et militaire” de la même zone, puis désigné “membre du Conseil de la wilaya IV historique avec le grade de commandant” sous son commandement. Youcef Khatib, qui n’est autre, aujourd’hui, que le président de la fondation Mémoire de la Wilaya IV historique, détruit, ainsi, les mensonges fabriqués contre le moudjahid, après son arrestation.
 

Farid Abdeladim



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER