Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Lancement hier de la campagne nationale de nettoyage

Zerouati : “La propreté n’est pas uniquement l’affaire de l’État”

Une campagne nationale de nettoyage a été lancée hier par le ministère de l’Environnement et des Énergies renouvelables. Elle concernera les lieux publics. En collaboration avec les départements de l’Agriculture, de la Santé, de l’Intérieur, de l’Habitat, ainsi que les collectivités locales et des associations de la société civile, cette opération, selon Fatma-Zohra Zerouati, ministre de l’Environnement et des Énergies renouvelables, sera renouvelée chaque année. “Nous ferons de cette campagne une tradition annuelle”, a-t-elle dit. “Le citoyen a le droit à un environnement propre”, a estimé la ministre lors d’une conférence de presse animée à l’occasion, ajoutant que pour aboutir à un environnement propre “le citoyen doit jouer un rôle primordial”. Ce rôle, a-t-elle expliqué, est celui “d’une adhésion pleine et entière des citoyens au processus”, car, a-t-elle ajouté, “rien n’aboutira si les responsabilités ne sont assumées que d’un seul côté”. Dans son plaidoyer pour un environnement propre, la ministre a pris à partie “l’incivisme” des citoyens. “Malgré les dispositions prises pour la fête de l’Aïd, nous avons relevé avec regret un manque flagrant de civisme chez les citoyens. C’est ce qui a provoqué autant de déchets et de détritus dans les rues de nos villes”, a-t-elle constaté, tout en reconnaissant que des défaillances surgissent dans l’opération de collecte des déchets ménagers par les entreprises spécialisées. Mme Zerouati a souligné que le rôle de l’État se résume “au contrôle, à la sensibilisation et à la mise en place des moyens nécessaires”, sauf qu’“en l’absence d’une prise de conscience” chez le citoyen,“tous ces efforts seront vains”. “Il est impensable que des citoyens nettoient chez eux et salissent les lieux publics”, a-t-elle encore dénoncé, considérant qu’en “l’absence de conscience environnementale”, la situation “empirera davantage”. Sur un autre volet, la ministre a annoncé une campagne nationale d’éradication des décharges sauvages. Cette initiative viendra en appoint à cette opération nationale de nettoyage. Un projet de mise sur pied de 33 centres d’enfouissement technique (CET), à l’échelle nationale est également prévu dans le cadre de cette campagne. Et parallèlement, elle a informé que tous les centres spécialisés dans le traitement et le recyclage des déchets seront mis à contribution. Dans la foulée, la ministre a annoncé la réalisation d’“un complexe de valorisation énergétique des déchets sera réalisé sous peu à Alger”. Elle a précisé, à ce propos, que ce complexe sera réalisé en partenariat avec des entreprises étrangères et dont le budget est déjà débloqué. “Plus de 30% des déchets seront transformés en énergie”, a expliqué la ministre, indiquant que plusieurs autres wilayas du centre du pays verront leurs déchets traités dans ce même complexe.


Mohamed Mouloudj


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER