Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Automobile / Auto-News

Conduire et se conduire autrement

Cycles, motocycles et piétons en ville : la galère !

Aujourd’hui, je voudrais aborder les problèmes auxquels doivent faire face quotidiennement les conducteurs en ville. Car, en plus des dos d’ânes, toutes catégories, du minuscule en forme de râteau, aux montagnes russes, il y a une compétition nationale à qui en mettrait un plus. Je pense que la palme d'or, pour l'ensemble de la ville, reviendrait à la ville d’El-Oued. Ainsi, après l’appellation de “Ville aux mille coupoles”, elle s’appellerait maintenant, la «Ville des mille dos d’ânes». Il y a le niveau du nombre par mètre linéaire. Le prix du jury attribuerait un Prix spécial à la ville de Sidi Makhlouf (Laghouat) pour les 12 petits mignons casses amortisseurs et, s'il vous plait, sur une autoroute ! Il parait que c'est étudié. Qu'en serait-il si ce n'était pas le cas ?! C’était juste une parenthèse.
Une petite évasion vers nôtre Sahara. Revenons-en à la ville et à sa pollution, ses embouteillages, ses bousculades et ses motards qui se faufilent comme des petits diables, à droite, puis à gauche, puis je ne sais où. C'est un bon moyen de se déplacer si c'était organisé. Par exemple, une zone réservée aux bicyclettes, motos et tricycles, cela ferait des émules. C'est bon pour le corps, pour l'environnement et pour la circulation. Il pourrait y avoir des stations pour vélos, comme dans les autres grandes villes du monde. Hélas !
Chez nous, on ne pense pas à tout cela. On ne peut pas nous passer du véhicule, la moto, les passants qui traversent dans tous les sens, en diagonal, avec le portable à l'oreille. Pour nos petits motards en herbe, on devrait leur dispenser des cours du code de la route, pour qu'ils apprennent à mieux se conduire dans le trafic routier.
Dans toutes nos villes, nous avons eu à constater un vrai problème de cohabitation entre motos et véhicules. Ce ne sont pas les habitants d'Alger, de Koléa ou de Ghardaïa qui vous contrediront. Le Salon international du cycle et tricycle va se tenir à Alger du 16 au 20 avril 2012. Espérons que cette fois-ci il y aura plus de visiteurs au stand dédié à la prévention routière. Chaque concessionnaire, représentant ou vendeur devrait vendre deux casques de sécurité par moto, bicyclette ou tricycle vendu.
Pour les concessionnaires, ce serait plus sympa qu'ils y rajoutent des cours pour motocycliste ou sponsoriser une association qui pourrait le faire avec eux ou pour eux. Aux présidents d'APC, je lance cet appel : s’il vous plait, débarrassez-nous de ces dos d’ânes qui nous agacent, nous gênent et nous énervent. En attendant, soyez cool, levez le pied et, surtout, restez vigilants. Bon printemps à toutes et à tous.


Y. B. M.