Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Auto / Auto-News

conduire et se conduire autrement

De nouvelles lois pour la route

Après avoir tant attendu de nouvelles lois pour protéger les usagers de la route, aussi bien les conducteurs que les piétons, nous n’avons rien vu ni entendu. Que le silence qui tue chaque jour avec une moyenne de 12 personnes/jour ! Nous avons décidé avec l’Association algérienne des victimes des routes de passer à l’action, pour faire aboutir un projet qui réduirait au moins de 40% le nombre de décès sur nos routes. C’est inacceptable de voir devant tant de morts d’atrocités et de sang sur nos routes, et tour ce beau monde et en hibernation prolongée, jusqu’à quand ? Nous avons élu une nouvelle Assemblée nationale pour pouvoir faire bouger les choses et dans le bon sens. Surtout que là, c’est un problème vital, une question de vie ou de mort. Un barème de 12 par jour ! Ça ne vous vous interpelle pas ? Nous comptons vous soumettre un projet de loi pour réduire la vitesse, qui est le facteur n°1 dans le décès de nos frères, sœurs, familles et parents, et même vous-même. Notre projet consisterait à brider les moteurs, pour avoir les les vitesses autorisées, 120 km pour les véhicules légers et 80km/h pour les poids lourds. Moins de morts sur nos routes, moins de travail pour nos forces de sécurité, hors barrages. On concentrera le travail sur de prévention sur les autres aspects des comportement routiers, et le respect de la vitesses dans des endroits à moins de 120 km/h, à 100, 80, 60, etc. Passer du simple spot gentil de sensibilisation à ceux qui choquent. Car tuer choque beaucoup plus. Faire voter et surtout appliquer la peine de 10 ans de prisons, comme celles en vigueur à l’étranger. La vie algérienne ne vaudrait-elle pas celle d’un étranger ? Avoir des véhicules banalisés de police et de gendarmes, pour traquer les chauffards, et montrer leurs arrestations à la télé, comme cela se fait ailleurs. Les associations peuvent vous aider sur le territoire national. Il y va de la vie de chacun pour réduire le nombre de morts sur nos routes. Dieu ne dit-Il pas que si vous sauvez une vie, c’est si comme vous sauviez l’humanité tout entière ? Et, si vous tuez une vie, c’est comme si vous tueriez l’humanité entière. Alors chers députés, aidez-nous à sauver des vies, les nôtres et les vôtres aussi.


Y. B. M.