Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Auto / Auto-News

Auto-News

En bref…

POUR DES PROBLÈMES SUR L'ARBRE  DE DIRECTION : Honda rappelle 50 000 Civic aux USA
Le constructeur automobile japonais Honda va rappeler 50 000 berlines Civic aux États-Unis, modèles 2012, pour un problème constaté dans l’arbre de transmission. Si le bras se sépare, “le moteur ne propulsera plus le véhicule, et celui-ci pourrait également se déplacer si le frein à main n’a pas été  enclenché lorsque le levier de vitesse est sur la position stationnement, ce qui augmente les risques d'accidents”, explique Honda. Le constructeur précise qu’il n'y a pas eu d'accident ou de blessures signalés pour l’instant à cause de ce problème.
F. B.

Conduire et se conduire autrement : Une chronique de Yahia Belhadj Meziane
L’éclairage de la route, l’autoroute et le périphérique
Dans chaque ville, village ou même ferme, on installe de beaux luminaires, des fois de façon excessive. Tous les 10 mètres, on installe 4 luminaires, des ampoules halogènes, qui consomment énormément d’énergie. On les met en service lors d’inaugurations pour les montrer à messieurs les ministres ou le wali, et puis on les éteint, et tant pis pour les piétons, motocyclistes ou automobilistes. C’est, malheureusement, le cas de la plupart de nos routes. Pourquoi avoir dépensé tant d’argent pour ne point les utiliser ? Good question ?
Nos villes sont trop éclairées inutilement, par endroits, et dans d’autres, c’est le noir total. On devrait penser à installer des réducteurs de luminaires, après une certaine heure de la nuit et passer à l’éclairage minimum. Au lieu de vendre, soi-disant des ampoules économiques, on devrait penser à donner l’exemple. Au moment où les pays de toute la planète pensent à l’économie d’énergie et d’argent, nous on dépense sans compter, sans rendre de comptes. Et pourtant, il faudra bien le faire un jour.
Les automobilistes peinent à conduire correctement, à cause d’une part de l’absence de lumière, et d’autre part de l’éblouissement causé par les lumières de la ville et celle des voitures venant d’en face, qui roulent pleins phares, en plus des trous qu’il y a sur la chaussée, les travaux, mal ou pas signalés, les animaux et même des piétons que j’ai eu à croiser sur l’autoroute de Birtouta-Boumerdès !
Nous avons un choix stratégique à faire, avant d’installer l’éclairage de nos routes et autoroutes. Lequel et comment pour arriver à économiser et assurer la sécurité des usagers de la route. L’utilisation de l’énergie solaire est une solution adéquate mais elle a un coût de départ élevé. Mais les avantages sont énormes, pas de câbles pour alimenter les poteaux, pas de pollution du paysage, entretien minime, installation plus facile, remplacement des ampoules plus simple, on pourrait bien  rendre les poteaux inclinables, donc accessibles. Le désavantage est qu’ils sont souvent volés et vendus chez nos voisins du Sud. La solution serait d’installer des caméras incorporées, reliées aux postes de contrôle de chaque relais ou station de carburant.
Quand on veut, on peut ! Concertons-nous et travaillons ensemble pour trouver les solutions et ainsi rendre nos routes plus sûres pour tous. Car, c’est en voyant bien le danger que l’on peut l’éviter, n’est-ce pas ? Notre pays est beau, rendons-le encore plus beau en faisant du bon boulot partout sur nos routes. L’état des routes est calamiteux, dangereux, très dangereux. La signalisation, très insuffisante et des fois inexistante, les permis de conduire sont rendus à certains candidats chauffards. Mais où va-t-on, mes amis ? Il est grand temps que l’on mette un frein à tout cela. Sensibilisation, vous dites ?
Laquelle et par quoi commencer? C’est un chantier national qu’il faudrait lancer et maintenant. D’abord un État de droit, où tous les citoyens algériens seraient égaux et devraient respecter la loi. Nous avons eu à voir de beaux exemples lors des élections présidentielles en France.
Une voiture officielle qui s’arrête aux feux tricolores, pour laisser les piétons traverser. Rêvons qu’un jour, on verra ce respect du code de la route de cette façon-là ! .
Y. B. M.