Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Auto / Auto-News

conduire et se conduire autrement

La route dans tous ses états !

Les comportements se dégradent de plus en plus. On va de plus en plus vite, on se comporte comme des fous. Il y a même des conducteurs qui on renoncé à la conduite. Il y a ceux qui n’osent même s’aventurer dans Alger ou ses environs. Il faut dire que les chauffards imposent leur loi, celle du moi d’abord et moi toujours. Que faire devant ce déferlement de violence imposée ? Les pouvoirs publics essayent d’y remédier avec le permis à points, le tachymètre pour les poids lourds, ou encore la boîte noire, le mouchard. Ces trois demi-mesures ne résoudraient pas le problème, surtout le comportement. Car, c’est un problème d’éducation et d’application de la loi sur le terrain. Le tachymètre est un disque de bord, qui permettra de contrôler tous les paramètres de route, durant le trajet d’un point A au point B. Et ce n’est qu’une fois l’infraction commise que nous lirons les données.  Ce sera bon pour l’enquête, après l’accident, comme la boîte noire d’un avion. La boîte noire mouchard – cet appareil que je n’ai pas cessé de recommander depuis 2009 – permet de contrôler en temps réel tous les paramètres de bord, des arrêts, de la vitesse, de l’endroit où se trouve le véhicule. On pourrait même le faire immobiliser à distance. C’est aussi utile pour les entreprises pour bien gérer les flottes. Pour le permis à points, le problème est le même. Il faudrait un permis simplifié, à la portée de tous et de toutes, pour qu’il soit compris et appliqué sur nos routes.  Ensemble, réfléchissons et collaborons pour sortir un permis made in Algeria, pensé et conçu par et pour les Algériens.
Sincèrement, arrêtons de nous importer tout ce qui ne marche pas ailleurs. Surtout faudra-t-il débarrasser ces trottoirs qui reviennent de droit au piéton. Pour le moment, les villes sont comme un vrai champ de mines antipersonnel, il faut faire attention où on met les pieds ou les roues de nos véhicules. Mais qui n’aimerait pas vivre dans une belle ville, propre, où tout est bien organisé ?


Y. B. M.