Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Auto / Auto-News

Associations et handicapés

Le discours et la méthode

Il faut dire qu’il y en a eu de toute sorte et de tout bord. Il y a ceux qui créent une association pour servir et aider d’autres personnes ; il y en a ceux qui le font pour obtenir une reconnaissance sociale, d’autres pour pouvoir approcher les officiels pour obtenir des postes politiques, et ceux qui le font pour pouvoir profiter des aides de l’État ou des sponsors. En général, ces gens-là s’essoufflent rapidement et jettent l’éponge, du moment qu’ils n’obtiennent pas ce qu’ils veulent. Heureusement qu’il y a dans le lot des personnes de grande envergure qui se battent partout, même au dépens de leurs intérêts et de leur vie de famille, enregistrent des milliers de kilomètres par an pour la bonne cause. Je voudrais rendre hommage à l’une d’entre-elles, que j’appelle affectueusement, Dame Courage. En fait, on pourrait la surnommer Dame de Fer. Il s’agit de Mme Boubergout Flora, présidente de l’Association  nationale d’aide aux handicapés. Je vous parle d’elle aujourd’hui car, des fois, quand les résultats ne sont pas au rendez-vous, quand on se sent incompris par certains partenaires et officiels, on a envie de tout balancer. Ce n’est pas son cas. Mais, ça peut arriver pour nous tous qui nous sommes investis nous-mêmes, avec nos familles et nos amis, dans l’humanitaire. Servir et non nous servir, tel est notre mot d’ordre. Bon courage, madame, dans vos actions d’aide aux handicapés de la route et à tous les autres… Ensemble, battons-nous pour que le handicapé algérien obtienne ses droits à la vie, au respect, au travail, à une pension décente et à la dignité. 2 millions d’handicapés veulent leur droits, leur dus. Ils ne demandent pas l’aumône. Beaucoup d’argent est dépensé pour la culture, les sports et bien d’autres secteurs, certes importants mais pas vitaux. Vivre dans la dignité, avoir un travail décent, un logement, une vie normale est un droit essentiel et fondamental pour tout Algérien, quel que soit son état physique ! Le handicapé doit être prioritaire, et nous nous battrons pour qu’il le soit. Car, ils sont nos mères, nos sœurs, nos pères ou nos frères ou tout simplement des Algériens. C’est notre façon à nous de leur dire combien on les aime. Candidats à la législature, pensez-y sérieusement ! Ne pas oublier une stratégie sur le développement routier, le rail partout en Algérie, pour réduire le nombre des poids lourds sur nos routes. Tant pis pour les intérêts des barons des routes. Et pour une écologie avec moins de pollution, une Algérie verte, et tout simplement pour réduire le nombre d’accidents mortels sur nos routes. Car on vous attendra au tournant. Ou on s’engage ou on dégage ! Pour terminer, je dirais à Mme Flora Boubergout, courage ! Il faut continuer à vous battre comme vous le faites, car c’est comme ça que l’on vous aime. Bravo à vous et à tous ceux qui se battent quotidiennement pour que nos routes deviennent Safe (sûres) et que la conduite redevienne un réel plaisir. Car, pour le moment, c’est un réel cauchemar !


Y B M