Scroll To Top

Auto / Auto-News

SELON L’INSTITUT FRANÇAIS DU PÉTROLE ET DES ÉNERGIES NOUVELLES

Les voitures diesel récentes sont moins polluantes

© D.R

Dans certaines conditions, et concernant les émissions de monoxyde de carbone, elles sont de 434 mg/km pour l’essence contre 83 mg/km pour le diesel.

Une étude de l’Ifpen (Institut français du pétrole et des énergies nouvelles) a démontré que les voitures diesel récentes sont moins polluantes. L’étude lancée avec le ministère français de la Transition écologique a d’abord défini les performances environnementales de l’offre actuelle de voitures essence et diesel (Euro-6), pour l’évaluation des émissions polluantes et de gaz à effet de serre (GES). “Cette étude s’est focalisée sur les émissions de gaz à effet de serre et de polluants locaux d’un panel de 22 véhicules représentatifs des modèles vendus en France”, indique l’Ifpen.

Et les résultats de l’étude montrent qu’à l’exception de deux cas, “les émissions de polluants en usage réel de type RDE respectent en moyenne les seuils normatifs, aussi bien en essence qu’en diesel, y compris dans des conditions de conduite très dynamiques ou dans des conditions climatiques froides et chaudes”.

Ainsi, révèle l’étude, en excluant les deux véhicules diesel à technologie de dépollution LNT et en ne conservant que les véhicules disposant d’un système de dépollution à l’urée (dits SCR), les émissions moyennes d’oxyde d’azote (NOx) sont de 57 mg/km pour les véhicules diesel contre 20 mg/km pour les véhicules essence. “La moyenne passe à 89 mg/km pour les véhicules diesel en incluant les deux véhicules diesel à technologie de dépollution LNT”, précise-t-on.

Aussi, les niveaux d’émission sont en plus importants sur des trajets courts (typiquement en usage urbain), du fait du fonctionnement à froid, dans les premiers kilomètres, du moteur et des systèmes de traitement des émissions. Concernant les émissions de gaz à effet de serre, la consommation de carburant est supérieure en essence, entraînant des émissions de CO2 supérieures de 11% au diesel. Lorsque les gaz à effet de serre non réglementés (protoxyde d’azote et méthane) sont pris en compte, un véhicule essence émet 6% de gaz à effet de serre de plus qu’un véhicule diesel similaire.

Concernant les émissions de particules, en prenant en compte l’impact des régénérations de filtres à particules, le niveau moyen d’émission de particules de taille supérieure à 23 nm des véhicules diesel est 2,8 fois plus faible que celui des versions essence sur le périmètre de l’étude. Concernant les émissions de monoxyde de carbone, elles sont de 434 mg/km pour l’essence contre 83 mg/km pour le diesel.

L’étude s’est basée sur seize véhicules, dont 8 couples de véhicules essence et diesel comparables deux à deux, multimarques, multi-segments de la citadine au SUV et multi-technologies. “Il s’agit de véhicules non neufs, ils ont été prélevés sur le parc français avec des kilométrages entre 22 000 km et 58 000 km. En termes d’hybridation, ces véhicules sont équipés tout au plus d’un système Stop And Start de coupure du moteur lors des arrêts”, indique cette étude.

Un second volet visait à déterminer l’apport de l’hybridation. Six véhicules sont évalués, dont un couple de citadines en comparaison essence VS hybride, un couple de SUV urbains en comparaison hybride VS hybride rechargeable, et enfin un couple de berlines en comparaison hybride rechargeable essence VS hybride rechargeable diesel. Il ressort qu’au-delà de la caractérisation expérimentale réalisée et synthétisée dans ce rapport, une analyse de la sensibilité des émissions à l’usage est présentée avec un focus sur les conditions urbaines et une projection sur des usages types prédéfinis.

Du coup, l’étude montre que les véhicules Euro-6 essence comme diesel respectent en moyenne les seuils normatifs en usage réel de type RDE (Real Driving Emissions, test des émissions en roulage réel), y compris dans des conditions de conduite très dynamique ou dans des conditions climatiques froides et chaudes sur des véhicules non neufs prélevés sur le parc.

 


F. B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER