Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Auto / Auto-News

conduire et se conduire autrement

Libérez-nous les trottoirs, SVP !

Depuis quelques semaines, les services publics avaient commencé à nettoyer nos ruelles. Il y a d’abord une partie des marchands illégaux, puis les décharges, les parkings... Ce qui nous intéresse, nous, ce sont les trottoirs, le stationnement et la signalisation.
En finir avec la pagaille, quoi ! Pour aménager la circulation des véhicules et des piétons, il faudrait mettre de l’ordre au niveau des trottoirs, lesquels, parfois sont inexistants, occupés, squattés par les commerçants, les véhicules, les propriétaires de villas et les marchands illégaux. Que faire ? C’est la responsabilité de l’APC et des services de sécurité d’y veiller à l’application de la loi en milieu urbain. Dans la plupart de nos villes et villages, pour ne pas dire tous, il n’y pas assez d’agents qui assurent, à pied ou en moto, le bon déroulement des opérations. Les règles les plus élémentaires du code de la route ne sont pas respectées, les sens interdits, le stationnement sur les trottoirs, les deux côtés de la rue sont occupés par des véhicules à longueur de journée.
Aucune ville n’est à l’abri ! La moitié des villes ne sont pas dotées de plaques de signalisation, et l’autre moitié, soit elles ne sont pas réglementaires, soit elles sont cachées par le feuillage d’un arbre, une poubelle ou des cartons d’emballage. En pleine campagne électorale, il faudrait choisir non pas le parti, mais l’homme ou la femme qui soit du terrain, qui sache ce que c’est l’aménagement moderne d’une ville, et non pas ceux qui viennent pour leur prestige ou celui de leur parti.  Redessiner les plans de la ville, avec des trottoirs dignes de ce nom, une piste cyclable, un passage piétons, des espaces verts gazonnés, des stationnements, gérés par l’APC, et non pas par ces arnaqueurs et des feux tricolores. Dans d’autres pays, comme les Pays-Bas, ils ont adopté le système de policiers volontaires.
Ce sont des civils qui aident la police un jour ou deux fois par semaine, et qui ont les mêmes prérogatives, mais, moins de travail.
Des seniors avec des jeunes pourraient y trouver leurs comptes.
Cela pourrait réduire le déficit en personnel pour garantir la sécurité routière et faire respecter la loi partout et tout le temps…


Y. B. M.