Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Auto / Auto-News

conduire et se conduire autrement

Ramadhan, un mois sanglant à ne pas oublier !

Sensibilisation, dites-vous ? Est-ce-que nous avons des gens sensibles ? Nous comptons par centaines le nombre de morts sur nos routes, c’est la faute à qui ? Au mois sacré de Ramadhan ? Oui, chaque année, c’est la même chose. Cette année, c’est particulièrement meurtrier. Déjà, que l’on se met en hibernation, et en été. À chaque virage, il y a un accident… sur la RN1, des jours tous les 50 km, il y a un véhicule, un poids lourd ou un bus couché. Le manque de sommeil, la chaleur pendant la journée, l’appât du gain rapide, il faut vite rentrer décharger et revenir en prendre. Pas moins de trois véhicules chargés de pastèques ou de melons étaient renversés sur la RN 1. La vitesse, toujours la vitesse, mais où va-t-on ? A ce rythme là, une grande partie de la population disparaitrait ou sera handicapée. Mais où sont les services, ministère des Transports ? Pourquoi aucune réaction ? Où sont les associations qui se disent citoyennes ? Il est vrai que c’est difficile de travailler quand tout le monde dort au frais, ou occupé aux belles soirées ramadhanesques. Tous ces gens-là reprendront leur discours à la rentrée en septembre, quand le temps sera plus clément, et les fêtes passées. Bon Dieu que l’on est devenu égoïstes dans notre pays. Heureusement, que sur nos routes, les villes et villages du Sud, il y a cette solidarité légendaire du citoyen de l’Algérie profonde. On vous arrêtera pour que vous puissiez partager la rupture du jeûne avec eux. Et, dans une ambiance vraiment familiale. Les forces de sécurité, gendarmes et policiers, partagent volontiers leurs repas avec les passants. Chapeau bien bas les gars ! Et, ils sont loin des caméras ou de la radio. Ils travaillent toute la journée et en plein soleil. Il n’y a ni arbres ni pont pour s’abriter. Il y a des gens qui continuent à travailler même en pleine canicule. On se croirait vraiment dans un four ou en face d’un chalumeau. Et, ils font carême aussi, bravo les braves ! Je demande aux automobilistes de sauver leur vie, pour leurs parents ou leurs enfants. Reposez-vous, dormez à côté d’un barrage de gendarmerie ou de police. De grâce, faites attention aussi aux animaux, dans le sud c’est les chameaux et ânes. Bonne route et essayez de rester en vie.

 

Y. B. M.