Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Auto / Auto-News

conduire et se conduire autrement

Un million d'accidents en 2012, qui dit mieux ?

D'après les dernières données, c’est effarant comme chiffre pour 12 petits mois. Et on vient de nous annoncer que nous avons eu, seulement, 3700 morts.
Certains, à la Chaîne III, vont même jusqu'à le qualifier de positif, puisque d'après ce chiffre, on en a moins de 9% qu’en 2011. On n’est pas en bourse, où les cotes montent ou descendent selon le marché, mais il s'agit bien de vies humaines dont on parle. Un peu de décence et de respect pour les morts et leurs familles. Ce qu'il faudrait faire, c'est améliorer les routes, les signalisations, les trottoirs, appliquer la loi pour toutes et tous... Ce n'est ni une question de permis pédagogique, à 12 pages, ni de sensibilisation.
C'est une question de civisme et d'application de la loi pour tous. S'il vous plaît, arrêtez de nous enduire en erreur, en comparant nos chiffres à ceux de la France. Ils ont eu 3648 décès au 31 décembre 2012, avec un parc automobile de plus de 40 millions, le nôtre est de 6 millions. On a un chiffre environ 6 fois plus élevé. Alors mettons de l'ordre dans la maison Algérie. Mais commençons par les structures de formation du conducteur. Au fait, savez-vous ce qu'il faut pour devenir un moniteur d'auto-école ? Un niveau de 9e année, au moins, nous voilà rassurés ! Un permis de deux années d'ancienneté, être âgé de 25 ans, suivre une formation de 3 mois par correspondance. Et la pièce la plus importante sûrement, une demande manuscrite adressée à Monsieur le ministre des Transports.
Avec les permis trafiqués, ceux achetés et inscrits sur les registres des daïras ou des wilayas, ceux qui sont offerts, enveloppés dans un papier cadeau, ceux obtenus avec des interventions des “bien placés” et j'en passe, vous comprendrez qu’on n'est pas sortis de l'auberge. Alors de grâce, parlez-nous de réel programme de lutte anti-terrorisme routier, d'un réel objectif chiffré et vérifiable, de moyens matériels et humains.
Laissez nos réelles compétences s'exprimer sur le terrain, avec moins de moyens que vous ne le pensez. Je crois qu’il est grand temps que les lecteurs conducteurs et autres nous donnent leur avis sur la question. Car on vit un véritable cauchemar sur nos routes.


Y. B. M.