Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Actualités

5 Ramadhan : 10 juin 2016

Assumer ses erreurs et faire l’effort nécessaire pour s’améliorer

Dieu accompagne, pardonne et protège ceux qui cherchent Son amour, Sa confiance et Sa miséricorde qui “embrasse toute chose” (Coran 7/156). Il n’existe pas un phénomène de la création sur terre comme dans l’au-delà qui n’exprime, ne traduise, ne respire ou ne révèle la miséricorde divine.
Tout dans l’univers exprime cette miséricorde. Quand tu fais une erreur et que tu demandes pardon à Dieu et que Dieu te pardonne, tu ressens le poids de ta faute et tu apprends par la même occasion que Dieu est “Ghaffar” (Très Pardonnant), qu’Il est “Ghafour” (Tout Pardonnant), ou “Tawab”, qui accueille le repentir de ses serviteurs. “Tout être humain commet des fautes, et les meilleurs d’entre vous sont les plus enclins au repentir” (rapporté par Titmidhî), nous dit le prophète (Psl).
Ce qui compte le plus, ce n’est pas la faute ou l’éloignement de Dieu, car c’est un peu notre lot au quotidien : “Ô Mes serviteurs, vous commettez des fautes la nuit et le jour…” (rapporté par muslim).
Ce qui compte le plus, c’est quand et comment tu reviens vers Dieu. “Il se peut que Dieu inscrive dans ta destinée une faute qui sera la cause de ton salut final”, dit un savant musulman. Autrement dit, une faute ou un acte de désobéissance qui fait naître en toi un sentiment d’humilité, de regret et d’indulgence est meilleur qu’un acte qui fait naître en toi un sentiment de satisfaction, d’orgueil ou de vanité.
Être proche de Dieu, c’est être conscient de ses propres fautes, de ses limites, de ses faiblesses et de ses contradictions, les assumer sans jamais se culpabiliser et faire l’effort nécessaire pour s’améliorer…
Avec l’aide de Dieu.

A. G.
Universitaire et recteur de la mosquée de Villeurbanne (France)


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER