Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

blog / ACTUALITÉS

Barry, quand un tueur à gages devient… acteur

©D.R.

La chaîne HBO vient de lancer la saison 1 de la nouvelle série tragi-comique Barry, un format de 30 minutes en partie co-créée par Alec Berg (Silicon Valley, Seinfeld, Curb Your Enthusiasm)  et l’humoriste Bill Hader qui joue également le rôle principal.

Hader, qui a aussi co-écrit et réalisé le premier épisode de la série, joue donc Barry, un tueur à gages qui s’ennuie et qui va retrouver un semblant d’intérêt à la vie quand il se découvre une passion pour le théâtre.

L’avis de Popcorn sur ses premiers épisodes qui mêlent une bonne dose de cynisme à une étonnante tendresse…

 

De quoi ça parle ?

Quand l’épisode 1 commence, on découvre Barry dans une chambre d’hôtel qui se dirige vers le lit. Il est pris en filature par la caméra, qui nous révèle … le corps d’un homme assassiné d’une balle en pleine tête.

Barry est un ancien soldat introverti et solitaire, qui s’est reconverti en tueur à gages. Parti à Los Angeles pour exécuter un nouveau contrat pour le compte des tchétchènes, il va suivre sa cible dans un cours de théâtre et se retrouve à jouer une scène avec lui.

Barry se découvre alors, une nouvelle passion qui pourrait lui permettre de changer radicalement de vie. Sauf que quand on est tueur à gages, il ne suffit pas juste de poser sa lettre de démission … et bien évidemment les choses vont déraper quand les tchétchènes réalisent que Barry n’a pas fait le boulot. Il va alors devoir se débarrasser du gang, éviter de se faire coincer par la police, plaquer son patron, changer de nom…

 

Vous ne connaissez peut être pas Bill Hader. L’humoriste réputé du Saturday Night Live, fait aussi depuis quelques années son trou au cinéma (Crazy Amy, Vice Versa).

On le retrouve dans Barry, dans un rôle subtil assez loin de ce qu’il a pu faire auparavant, Bill Hader monopolise la caméra et dévoile ici un aspect touchant de sa personnalité.

 

Si Hader est la star de la série, il est entouré d’un brillant casting, notamment avec Henry Winkler, le célèbre Fonzy de la série Happy Days revu dans Arrested Development, qui est  tordant en prof de théâtre grandiloquent. Les deux forment un duo splendide qui génère l’essentiel du sel de cette comédie.

Celle qui poussera Barry à suivre ces cours est jouée par Sarah Goldberg principalement connue pour la série Hindsight. Ils sont accompagnés par Stephen Root (Arrested Development) qui incarne le boss de Barry, on retrouve également le terrifiant Glenn Fleshler actuellement dans la série Billions en boss de gang Tchétchène.

 

La saison 1 nous plonge dans un univers à la fois sombre et optimiste. On s'attache vite à Barry et les situations loufoques dans lesquels cette fable touchante nous embarque !

 

Pas vraiment subversive, ni à se tordre de rire mais la série fonctionne ; bien équilibrée entre drame, humour grinçant et romantisme.

Et si on faisait une série sur un tueur à gages qui devient acteur ?” Quelqu’un a un soir prononcé ces mots, d’autres ont validés, et l’idée a pris forme, pour notre plus grand bonheur, car Barry est une très bonne surprise.

Nina SAHRAOUI

Blogueuse à la Rédaction Digitale de "Liberté" 

"Atteinte de sériephilie aigüe, et d’une ambition, assez inquiétante pour mon temps de sommeil et ma vue, de vouloir sans cesse renouveler les frontières de ma curiosité télévisuelle, en m’engloutissant des séries de façon boulimique."

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER