Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

blog / ACTUALITÉS

Collateral: la mini-série britannique à ne pas manquer

D.R

Après The End of the F**cking World, voilà Netflix qui sort sa nouvelle acquisition en provenance du Royaume-Uni ; Collateral.

Avec un soupçon d’American Crime et une louche d’Homeland, la mini-série qui se déroule sur quatre épisodes, se pose dans le genre du thriller policier doublée d’un message engagé.

Une intrigue entremêlée qui nous place à Londres où un livreur de pizza, réfugié syrien, est tué par balle en pleine rue. Mais la cible était-elle la bonne ? Crime raciste ? Sombre affaire politique?  C’est le point de départ d’une enquête, menée par l’inspectrice Kip Glaspie (la parfaite Carey Mulligan) dont les ramifications vont contaminer plusieurs institutions ; la classe politique, l’église, et l’armée britannique. Une spirale infernale qui entraînera de nombreuses personnes dans son sillage.

Une série dans le vent

Loin de s’enfermer dans le genre policier, la série dénonce et revendique. Elle aborde des sujets complexes avec justesse ; Immigration clandestine, asile politique, drogue, harcèlement sexuel. La mini-série fait preuve de bonnes intentions, sans être moralisatrice.

Dans Collateral, les institutions en prennent pour leur grade ! La série s’attaque directement aux piliers de la société britannique. La police, l’Église, le gouvernement ou l’armée. Une investigation dans toutes les strates de la société où tous les protagonistes font les frais d’une Grande Bretagne bardée de préjugés et de thèses tristement d’actualité.

Quand l’Angleterre se regarde en face, ce n’est pas par le petit bout de la lorgnette.

Carey Mulligan

Derrière son visage d’ange, Carey Mulligan offre un personnage complexe et profond qui dégage une mélancolie étonnante; la détective n’a pas peur d’enfreindre les règles pour mener à bien ses missions. Kip, refuse de s’arrêter à la thèse du crime xénophobe et persiste à aller plus loin, c’est cette ténacité à vouloir aller au fond des choses, qui va lever le voile.

Une actrice de grand talent amène dés les premières minutes le spectateur à la suivre.

Aux côtés de Carey Mulligan, on trouve de belles têtes d’affiche anglaises ; John Simm (Doctor Who), Billie Piper ou Nicola Walker.

Un récit complexe parfaitement mis en scène, bien écrit, porté par un très bon casting, la mini-série britannique Collateral est à découvrir.

Nina SAHRAOUI

Blogueuse à la Rédaction Digitale de "Liberté" (#RDL)

"Atteinte de sériephilie aigüe, et d’une ambition, assez inquiétante pour mon temps de sommeil et ma vue, de vouloir sans cesse renouveler les frontières de ma curiosité télévisuelle, en m’engloutissant des séries de façon boulimique."


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER