Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

blog / ACTUALITÉS

Les "Eagles" triomphent des "Patriots" dans un "Super Bowl" de folie

©D.R.

Les Philadelphia Eagles ont remporté le Super Bowl pour la première fois de leur histoire, dimanche à Minneapolis. Ils se sont imposés face aux New England Patriots (41-33), à l'issue d'un match intense.

 

La finale de la 52 ème édition de la messe du football américain a peut-être vu son plus beau match. Les New England Patriots et leur star Tom Brady favoris du match ont vu leur rêves de sixième titre partir en fumée battu par les « Underdogs » de cette finale les Philadelphia Eagles par le score de 41-33 dans un match offensif pur qui aura vu une flopées de record tomber.

Film du match :

Le premier quart fût très mouvementé. Le Toss fût gagné par les patriotes qui ont laissé les Philadelphie commencer. Le premier drive permet a des Eagles éfficaces de prendre l’avantage grâce à un Field Goal de Jake Elliott (3-0), les Patriot répondent rapidement avec un autre Field Goal et c’est là que la soirée magique a commencée à prendre forme (3-3). C’était au tour des Philly d’attaquer et c’est ce que l’Outsider avec panache en premier lieu grâce à une course de 36 Yards de Blount et puis grâce au surprenant Quaterback remplaçant des Eagles, Nick Foles qui dû prendre la place Carson Wentz la star de l’équipe et qui envoya un missile de 36 yards pour une réception spectaculaire de Jeffrey pour un Touchdown. Étonament le Rookie Kicker Eliott manque le point bonus (9-3). Les patriots répondèrent avec force notament avec une réception de plus 50 yards de Danny Amendola venant d’une passe celui que beaucoup considèrent comme le joueur de tout les temps Tom Brady, qui disputait la son 8ème Super Bowl.

Le second quart commença dans le même tempo que le premier avec l’attaque des 2 équipes en feu. Le chrono reprend avec l’attaque des Patriots qui bute sur la défense des Eagles et dois se satisfaire d’un Field Goal mais voilà Le Punter de l’équipe Allen Attrape mal le ballon sur l’action ce qui n’aide pas Gostkowski qui loupe complètement son Tir toujours (9-3) pour les Eagles. Les 2 possessions qui ont suivis se sont montrées infructueuses il aura fallu attendre 8 avant la fin de la mi-temps pour voir un Touchdown de Philadelphie grâce à Blount sur course et une passe de 55 yards de Foles pour clement. Cette fois-ci Eliott convertis son coup de pieds (15-3). New england répond avec un drive éclair mais qui s’achève encore sur Field Goal (15-6) et sur lequel il perdent leur receveur star Brandin Cooks pour le reste de la partie sur blessure mais il ne fallait pas perdre espoir pour autant, une interception (Inattendue) de Ayaji permet au Patriots de revenir rapidement et sur un drive de 90 yards ils arrivent enfin a marquer le Touchdown sur une course de White mais le cauchemard du Kicker Gostkowski continue vu qu’il ratera son Field Goal (15-12). Sur le dernier drive du quart les Eagles scorent un touchdown sur une action assez originale où le receveur se transforme en Quaterback et le Quaterback en receveur Burton pour Foles (22-12) pour les Eagles Mi-temps. 

Le troisième quart commença mais aucune des défenses des 2 équipes ne fit le poids contre l’attaque de l’autre, les 2 équipes se répondent coup sur coup. Le quart commença avec l’attaque des Patriots qui en un éclair força un touchdown grâce à Gronkowski (22-19). Les Eagles réplique sur un long drive et marque cette fois par le biais de Ertz sur passe (29-19). Les patriots répondent toujours présent et marquent sur une somptueuse réception de Hogan (29-26) Fin du troisième quart).

Le quatrième quart commença et le spectre d’un comeback de des patriots est bien présent surtout quand on connaît la capacité de Brady à faire basculer un Match dans le quatrième quart. L’attaque de Philadelphie va rapidement dans marquer un Field Goal dans ce début de quart mais 6 point d’avances sont loins d’être suffisant ce que rappellera Brady qui sur un drive comme lui seul en a le secret trouve Gronk sur une passe courte pour prendre pour la première fois l’avantage dans ce match épuisant pour les 2 camps (32-33). Mais c’était loin d’être joué d’avance avec la défense horrible des Patriots privé de Malcolm Butler Foles pousse et ça paye Ertz tel un messie attrape une passe qui était sensé être déviée et brisé un tacle pour le Touchdown de la victoire (38-33). Du côté Patriot on n’est pas inquiet pour autant il reste 2 minutes au chrono et n’oublions pas qu’on a Brady de nôtre coté le GOAT (Greatest Of All Times) a vu pire, et c’est là qu’un coup de tonnerre s’abat sur leurs têtes. FUMBLE sur une action de passe de Brady, le Quaterback est négligeant et perds la balle après le sack du jeune Rookie Brandon Graham on peut dire que c’était la fin. Philadelphie récupère le ballon haut et ne se gène pas de prendre un autre Field Goal (41-33). Sur la dernière tentative du Match Brady lance une Hail Mairy pour Gronk mais échoue, fin du match pas de sixième bagues pour la paire Brady et son Head-Coach Belichik.

Les stats à retenir du match :

  • Total des yards: Patriots 613, Eagles 538.
  • Troisièmes conversions: Eagles 10-en-16, Patriots 5-en-10.
  • Nick Foles, le MVP du Super Bowl, a réussi une passe de 28-en-43 pour 373 Yards, trois touchdown et une réception de touchdown.
  • Brady dans un effort perdant: 28-en-48 pour 505 Yards et trois touchés. Il prit juste un sac et ne lança aucune interception, mais le seul sac était assassin.
  • Corey Clement (PHI): trois Course pour huit Yards, quatre prises pour 100 Yards.
  • LeGarrette Blount et Jay Ajayi (PHI): 23 Courses pour 147 Yards et un Touchdown.
  • Danny Amendola et Chris Hogan (NE): 19 cibles, 14 prises, 280 Yards, un Touchdown.
  • Rob Gronkowski (NE): 15 cibles, neuf prises, 116 Yards, deux touchdown.
  • Zach Ertz (PHI): neuf cibles, sept prises, 67 Yards et un touchdown.
  • Brandon Graham (PHI): le seul Sack (plaquage du quaterback) du jeu Quatrième quart.

Yanis OUAAD

Blogueur de la #RDL

Alumni (HEC)

 

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER