Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

blog / ACTUALITÉS

Les huit meilleurs passages du grand au petit écran

D.R

Les transpositions du 7e art à la télé peuvent être un exercice périlleux ; Rush Hour, qui réussit l'exploit d'être plus mauvaise encore que les films avec Jackie Chan et Chris Rock ou encore Clueless et Minority Report, les ratages ont été nombreux,  mais certains remakes s'en tirent mieux.

Quand le grand écran inspire le petit, ça fait, parfois des étincelles ; voici les huit meilleures adaptations :

8. L'Exorciste (2016, en cours)

Adapter  le chef-d’œuvre de William Friedkin sorti en 1973, lui même adapté du roman de William Peter Blatty, pouvait, sur le papier, relever du blasphème. Et pourtant…

Le Pitch : Depuis peu installée à Chicago, la famille Rance ne tarde pas à faire face à une série de phénomènes étranges. Angela, la mère, fait part de ses craintes à un jeune prêtre ; le père Thomas, qui se rapproche du Père Marcus, un célèbre exorciste…

Mise en scène sombre, personnages inquiétants, séquences malsaines, … L’exorciste version série séduit dès son premier épisode et continue sur cette lancée.

Bien sûr, on est encore loin de la puissance évocatrice du chef-d’œuvre de Friedkin mais il faut reconnaître à la série de vraies qualités ainsi qu’une réelle capacité à instaurer la peur.

Coté casting, aucune ombre à l’horizon ; du très bon Alfonso Herrera (Sense8) à l’envoûtante Geena Davis, sans oublier l’excellent Ben Daniels (Flesh and Bone).

La série L’Exorciste fait office de très bonne surprise.

7. L'Arme Fatale (2016, en cours)
Comment faire glisser sur le petit écran une suite de films, portée par un duo de stars, mais sans ces stars? Avec la complicité du scénariste à l’origine de la saga, la série L'Arme Fatale l'a fait.

Damon Wayans et surtout Clayne Crawford (Rectify) sont certes moins charismatiques que Mel Gibson et Danny Glover mais leur duo fonctionne tout autant dans la série et ils trouvent rapidement leur rythme.

Loin de révolutionner le paysage sériel, L’Arme Fatale est un divertissement réussi et une adaptation relativement fidèle des films.

6. Parenthood (2010-2015)

modèle, film de Ron Howard sorti en 1989, dans lequel on pouvait notamment apercevoir les jeunes Joaquin Phoenix et Keanu Reeves a donné en 1990, une première adaptation, qui fût un échec ; annulée au bout de 12 épisodes. Il faudra attendre 20 ans, pour que le scénariste Jason Katims fasse de cette comédie dramatique  une des séries les plus attachantes de la décennie.

La série Parenthood, comme le film, suit les membres de la famille Braverman (Buckman, dans le film) allant des parents, aux enfants et petits enfants, qui traversent joies et malheurs en 103 épisodes.

5. Bates Motel (2013-2017)

Tant qu'à adapter un film en série, autant le faire avec un film culte. Carlton Cuse, un ancien scénariste de Lost, a imaginé ce prequel de Psychose, le chef d’œuvre d’Hitchcock. Bates Motel, dont le titre reprend le nom du lugubre hôtel où se déroule l’intrigue principale, revient sur l'adolescence de Norman Bates, et la relation toxique et criminelle entre lui et sa mère.

Portée par deux excellents comédiens, Freddie Higmore et Vera Farmiga, la série est un très bon thriller inventif, plein d'intrigues et de rebondissements

Les fans de Psychose pourront y apprécier les clins d’œil adressés au film, les décors typiques ; du bureau du motel à la demeure de Bates qui le surplombe, en passant par la “room with a view” de la mère.
L’ultime saison rejoint le scénario du film, et est donc, un remake du film, avec la fameuse scène de la douche.

4. Friday Night Lights (2006-2011)

Friday Night Lights, est un film réalisé par Peter Berg en 2004, qui malgré d'excellentes critiques, est passé relativement inaperçu. Deux ans plus tard, Berg décide de lui offrir une nouvelle vie sur le petit écran. La série rencontre un gros succès et remporte de nombreuses récompenses. L'histoire d'une famille, d'un coach de football et de son équipe d’un lycée au Texas ; portrait d'une Amérique profonde, conflictuelle et passionnée, où il est notamment question, d'intégration, de racisme ou de difficultés socio-économiques. Sensible et bouleversante, FNL est devenue en cinq saisons une des séries les plus aimées du public.

3. Hannibal (2013-2015)

Moins adaptée du film Le Silence des agneaux 1991 que des romans de Thomas Harris, la série suit Will Graham (Hugh Dancy), profileur torturé, qui traque des tueurs en séries avec l'aide du psychiatre Hannibal Lecter (Mads Mikkelsen). Il est loin de se douter que ce fin gastronome aux manières impeccables est en fait, un assassin cannibale … 

Bryan Fuller (Pushing Daisies) nous offre un trip captivant, à l’esthétique léchée, une sorte de conte baroque macabre et poétique.

Pourvue d’une réalisation sophistiquée, d’un casting 5 étoiles et d’une écriture raffinée, Hannibal reste une des curiosités les plus fascinantes de ces dernières années.

2. Fargo (2014, en cours)

Qui aurait pu prédire que l’adaptation télé de Fargo, serait, à son tour, un chef d’œuvre ? Aidé des frères Coen, Noah Hawley développe en 2014 une anthologie, adaptée de leur film sorti en 1996.

La série, conserve la même ambiance glacée et enneigée du nord des États-Unis, certains personnages et l’humour noir subtil du film, tout en proposant une intrigue, car Fargo se paye le luxe d'avoir du fond. Tantôt cynique, tantôt tragique. Tantôt comique, tantôt glaçante. La série est brillante à tout point de vue.

Remarquablement écrite et interprétée par des comédiens au sommet (Billy Bob Thornton, Allison Tolman, Kirsten Dunst, Ted Danson, Ewan McGregor…), Fargo est parfaitement maitrisée de bout en bout et qui, en partant d’un projet plutôt périlleux, se révèle finalement être une très belle réussite.

1. Buffy contre les vampires (1997-2003)

En 1992, Joss Whedon écrit et produit  Buffy, tueuse de vampires, qui n'est sorti qu'en DVD. Cinq ans plus tard, Whedon, adapte lui-même le film en série. En 7 saisons, le show est devenu une œuvre majeure de l’histoire des séries, et s’est installé comme un phénomène de la pop-culture.

Un orgue, le hurlement d'un loup... et puis les riffs de guitares du groupe californien Nerf Herder. Buffy contre les vampires venait de commencer. 

Buffy Summers (Sarah Michelle Gellar) est une ado chasseuse de vampires, qui a changé radicalement le visage des héroïnes de séries télé ; Whedon a réussi à retourner le stéréotype de la « petite blonde » au lycée ; c’est une « badass » qui embroche les monstres à la chaîne, la série, avec une indéniable modernité a montré qu'une femme pouvait être aussi forte que les hommes.

La série est aussi, novatrice dans sa construction. La particularité est que chaque épisode est indépendant, tout en participant à un arc narratif très structuré, et ceci de la première à la dernière saison.

Et en dehors des thèmes importants abordés, la série possède un humour indéniable, elle alterne volontairement situations parfois absurdes, dialogues à double sens et références à la culture populaire.

D’un film mineur, Joss Whedon a tiré une grande série…
 

Nina SAHRAOUI

Blogueuse à la Rédaction Digitale de "Liberté" 

"Atteinte de sériephilie aigüe, et d’une ambition, assez inquiétante pour mon temps de sommeil et ma vue, de vouloir sans cesse renouveler les frontières de ma curiosité télévisuelle, en m’engloutissant des séries de façon boulimique."

 

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER