Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

blog / ACTUALITÉS

Santa Clarita Diet : trois bonnes raisons de binge-watcher la série

©D.R.

Son nom est moins univoque que The Walking Dead, Zombieland ou iZombie, et pourtant, dans Santa Clarita Diet, on parle de zombies.

Mais ici, l’ambiance post-apocalyptique et les décors sombres laissent placent à une paisible banlieue proprette de Los Angeles, des couples radieux très upper middle et class et à des jardins fleuris.

Joel et Sheila Hammond vivent une vie bien rangée, ils sont agents immobiliers, et sont mariés depuis plus de 20 ans. Un événement pour le moins inattendu va bouleverser leur morne quotidien ; Sheila va mourir... mais pas vraiment, elle va devenir une mort-vivante, qui se nourrit de chair…humaine de préférence.

Complètement atypique, joyeusement gore et horriblement drôle, découvrez pourquoi vous devez binge-watcher Santa Clarita Diet !

Parce que c'est gore

Estomacs sensibles s’abstenir ! Dés les premières minutes, le ton est donné. Quand Sheila se transforme en zombie, c’est après une crise de vomissement. Un vomi, jaunâtre à grumeaux, au crémeux inoubliable, qui se colle sur le moindre pan de mur disponible de la maison que Sheila faisait visiter pour vendre. Cette scène surréaliste est impossible à regarder en mangeant (j’ai testé pour vous !)

Les zombies se nourrissent de chair vivante, on a donc droit à de nombreuses scènes de meurtres, mais aussi à un voisin à moitié dévoré dans la baignoire, ou un smoothie aux muscles et cartilage mixés que Sheila déguste lors d’un jogging entre copines.                                                                                       

Les séquences « culinaires » burlesques de Santa Clarita Diet  pimentent la série.

Pari réussi pour le show qui arrive avec brio à nous révulser et nous faire rire simultanément.

Parce que Drew Barrymore

Les stars hollywoodiennes sont de plus en plus au casting de séries ; après Jude Law dans The Young Pope, Nicole Kidman et Reese Whiterspoon dans Big Little Lies, c’est au tour de Drew Barrymore de faire ses débuts sur le petit écran, et on peut dire que la mission a été accomplie.

 La comédienne découverte dans E.T. incarne brillamment une mère de famille/agent immobilier/zombie, elle s'amuse avec ce rôle et ça se sent ! Elle devient de plus en plus attachante au fil des épisodes, et reste mignonne et attendrissante même en dévorant membres et entrailles.

L’actrice est également entourée d'un Timothy Olyphant très loin de son  rôle de Marshal taiseux dans Justified, merveilleusement drôle dans la peau du mari dépassé par les événements, il est la révélation de Santa Clarita Diet. Et aussi de Liv Hewson qui joue Abby la fille du couple.

Parce que c'est du grand n'importe quoi drôle

Santa Clarita Diet est avant tout une série estampillée comme une comédie, elle regorge, d’humour macabre ;

Quand elle apprend que l’homme avec qui elle va remplir son congélateur, ne rentre pas avant 23 heures chez lui, « Zut… je déteste dîner aussi tard... » soupire Sheila…                                                                                                                          

Les  personnages sont tous plus farfelus les uns que les autres, et nous offrent des scènes lunaires, et des situations improbables et délirantes, aussi géniales que déjantées.

Et beaucoup beaucoup, d’humour glauquo-potache.

Santa Clarita Diet est à dévorer en une bouchée.  A taaaable !

Nina SAHRAOUI

Blogueuse à la Rédaction Numérique de "Liberté" 

"Atteinte de sériephilie aigüe, et d’une ambition, assez inquiétante pour mon temps de sommeil et ma vue, de vouloir sans cesse renouveler les frontières de ma curiosité télévisuelle, en m’engloutissant des séries de façon boulimique."

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER