Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

blog / ACTUALITÉS

«Speed watching»: des séries à grande vitesse

©D.R.

Si vous en êtes encore au "Binge watching" ; pratique consistant à enchaîner, durant plusieurs heures, les épisodes d'une même série, vous êtes ringards. Aujourd'hui, la mode est à l'accélération et au gain de temps, grâce au "Speed watching" ! Ce procédé permet d'engloutir encore plus d'épisodes. Le secret ? Regarder les séries en vitesse accélérée. 

Ses adeptes, pressés d'en finir avec les nombreuses saisons en attente dans leur "watchlist", les parcourent en avance rapide, et sauvent ainsi quelques précieuses minutes

Décryptage d'un phénomène

Le concept est simple : il s'agit d’accélérer la vitesse de lecture, entre 1,2 et 2 fois la vitesse normale, ce que propose le lecteur VLC de notre ordinateur, le mode Video Speed Controller de Google Chrome ou même... le bon vieux lecteur DVD. Alors faut-il céder à la tentation ?

Là où certains voient un sacrilège, d'autres trouvent que le speed watching permet de gagner du temps, à l’ère de la surabondance sérielle. Un épisode de 52 minutes par exemple, peut se regarder en 39 minutes. Voir une saison entière de Game of Thrones  prend six heures et demie au lieu de huit heures et demie à vitesse normale.

Finie donc la frustration du sériephile qui doit suivre 10 séries en même temps, le "Speed watching" est donc, un moyen d’étancher la soif de visionnage d’épisodes … pour pouvoir absorber l’afflux toujours plus massif de séries.

Toujours plus vite !

Pour certains, ce n'est pas tant la perspective de gagner du temps qui les motive, ils  veulent la suite de l’histoire, les résolutions des intrigues, et ne pas s’encombrer des plans un peu longs ou des dialogues qui ne vont pas à l’essentiel.

Le speed watching  peut aussi être un test pour ceux qui ne connaissent pas encore un programme et veulent se forger une opinion, en minimisant le temps passé.

Le cerveau humain est capable de s’habituer

Selon une étude ; le cerveau humain est capable de s’habituer sur le long terme à entendre des dialogues accélérés. Tout n'est, qu'une question d'habitude. En d'autres termes, au bout de quelques minutes, on ne sent plus la différence !

Faites le test avec la bande-annonce d’une série, sur Youtube. Cliquez sur le bouton "paramètre" en bas à droite de l'écran, allez dans l'option "vitesse" et sélectionnez différents rythmes. L'accélération à "2", c’est-à-dire 50% plus rapide, ne rend pas le visionnage très agréable, mais on s'habitue plutôt bien à la vitesse multipliée par "1,25". 

Mais peut-on pleinement apprécier un épisode, en accéléré ? 

Le "Speed watching" réduit les séries, à un banal objet de consommation, vite absorbé, vite jeté et nuit à l’appréciation de l’œuvre en tant que telle.

Comment s'éblouir des petits détails de la mise en scène, du jeu des acteurs, des émotions si on "consomme" les épisodes à toute allure? 

Si le speed watching se généralise, les conséquences pourraient intervenir sur l’écriture des scénarios et la réalisation notamment, pour proposer des contenus adaptés à ce mode de visionnage, ce qui nuira certainement à la création en la bridant mécaniquement. 

Où s'arrêtera donc la fièvre sérielle ?

Nina SAHRAOUI

Blogueuse à la Rédaction Digitale de "Liberté" 

"Atteinte de sériephilie aigüe, et d’une ambition, assez inquiétante pour mon temps de sommeil et ma vue, de vouloir sans cesse renouveler les frontières de ma curiosité télévisuelle, en m’engloutissant des séries de façon boulimique."

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER