Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

blog / ACTUALITÉS

Stranger Things, un bel hommage au cinéma des années 1980

©D.R.

Ce blog, créé en septembre 2016 et  imaginé par des mordus de séries TV est entièrement consacré à cet univers, il vous  proposera chaque semaine des découvertes, des coups de cœur, et des réflexions sur les séries en général. Un seul credo : s’amuser à élargir nos horizons.

 

Les années 1980, connaissent actuellement un sacré revival. Les synthétiseurs, ou  les baskets à scratch s’affichent fièrement, et les fictions associées à cette décennie prolifèrent.

Stranger Things, la nouvelle série de netflix est un thriller paranormal qui déborde de clins d'œil au cinéma d'aventure fantastique des années 1980, de E.T à Alien en passant par Les Goonies.

La série s'ouvre sur le ciel étoilé de l'Indiana, le 6 novembre 1983, au-dessus de la petite ville sans histoire de Hawkins ou presque, puisque le gouvernement y mène des expériences dans un laboratoire secret. Will Byers, un petit garçon va disparaitre,  ses amis décident alors de mener leur propre enquête, prêts à braver toutes les interdictions pour le retrouver. Ils  rencontrent une étrange jeune fille en fuite et se lient d'amitié avec la demoiselle tatouée du chiffre "11" sur son poignet et découvrent petit à petit les détails sur son inquiétante situation. Recherchée par une agence gouvernementale, elle semble être liée télépathiquement au petit disparu qui n’est que le premier d’une liste qui s’allonge. Petit à petit, le paranormal s’infiltre dans Stranger things.

Le gros atout de la série des jumeaux Ross et Matt Duffer, c'est la galerie de personnages, impeccablement incarnés ;  

Winona Ryder offre une performance solide dans le rôle de la mère éplorée, et les quatre enfants ; Gaten Matarazzo, Caleb McLaughlin, Finn Wolfhard et Millie Brown sont une révélation. Parfaitement castés avec leurs têtes inhabituelles et irrésistibles, ils sont l’âme de la série.

Malgré une intrigue conventionnelle, Stranger Things est une très bonne surprise. Bien filmée- on pense notamment à ces scènes lumineuses avec le personnage de Winona Ryder -, bien écrite et où flotte assez de mystère pour nous tenir en haleine jusqu'au bout.  Il est difficile de ne pas enchaîner les épisodes pour suivre les aventures fantastiques de ces jeunes garçons pleins de courage.

Nina SAHRAOUI

Blogueuse à la Rédaction Numérique de "Liberté"

 

"Atteinte de sériephilie aigüe, et d’une ambition, assez inquiétante pour mon temps de sommeil et ma vue, de vouloir sans cesse renouveler les frontières de ma curiosité télévisuelle, en m’engloutissant des séries de façon boulimique."

Certifiée série popcorn

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER