Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

blog / ACTUALITÉS

Un 24 Février… politique

Chute des cours du brut, bras de fer et polémiques sur l’exploitation du gaz de schiste, contestations sociales, tâtonnements dans la sphère économique, un gouvernement dos au mur, incertitudes politiques : jamais sans doute la célébration d’un 24 Février n’a été aussi chargée d’angoisses et d’impasses.
C’est donc la date qui aura été choisie par les contestataires antigaz de schiste pour se rappeler au souvenir du gouvernement et, de même, c’est en ce jour anniversaire que celui-ci va tenter de regagner la confiance perdue des citoyens. Mais le pari n’est pas aisé, d’autant qu’en face, chez l’opposition, on ne veut pas être en reste : des manifestations populaires sont programmées pour aujourd’hui dans toutes les wilayas du pays.
Inutile, pour autant, de s’attendre à quelque évolution spectaculaire dès aujourd’hui. Il sera, toutefois, intéressant d’observer le déroulement de cette “journée politique” qui, peut-être, sera riche en messages et en enseignements. L’inévitable et traditionnelle gestion policière des manifestations sera sans nul doute au rendez-vous à Alger, mais il est fort probable que partout ailleurs, il sera donné au pouvoir un aperçu sur sa “cote d’impopularité”. Si besoin en est encore. Le Premier ministre, qui, pour l’occasion et pour le symbole, se rendra à Hassi-Messaoud, pourrait le constater de visu, les chômeurs d’Ouargla ayant, semble-t-il, décidé de ne pas manquer ce rendez-vous.
Mais cette journée sera aussi, pédagogiquement, riche pour l’opposition qui, à la lumière des conclusions qu’elle en aura tirées, pourra disposer de données qui serviront à la conception de la stratégie et des actions à mettre en œuvre dans la seconde étape de son entreprise, afin de donner un second souffle à sa revendication d’une transition démocratique.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER