Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Formation paramédicale à Médéa

102 postes alloués à la wilaya

©D. R.

Cent-deux postes pédagogiques dans les différentes spécialités de la formation supérieure paramédicale ont été alloués à l’INFSPM (Institut national supérieur paramédicale) de Médéa au titre de l’année 2018, a-t-on indiqué auprès de la direction de la santé, de la population et de la réforme hospitalière. La nouvelle dotation en postes de formation paramédicale permettra de combler le déficit enregistré en matière de personnels paramédicaux dans les différentes structures de santé et de soins de la wilaya, notamment celles éloignées des établissements hospitaliers. La ventilation de la dotation allouée accorde plus de 60% des postes aux spécialités de formation aux corps de sages-femmes et aux infirmiers de santé publique alors que le reste est réparti entre les spécialités de formation de laborantins, manipulateurs en imagerie médicale, hygiénistes et assistants de santé publique. Les inscriptions qui sont ouvertes aux bacheliers des sessions 2018 et 2017 des filières scientifiques pour l’accès aux spécialités de sages-femmes, d’infirmiers, de laborantins et manipulateurs en imagerie médicale et des autres filières pour le reste des spécialités, se poursuivront jusqu’au 6 septembre 2018, est-il indiqué. L’on indique par ailleurs que 132 diplômés de l’INFSP de Médéa ont reçu la semaine dernière leurs affectations dans les différentes structures de santé alors que 285 aides-soignants ont rejoint leurs postes en avril de cette année. Coiffé par la double tutelle du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière et du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, l’institut national de la formation supérieure paramédicale de Médéa, dispense un enseignement bac + 3, sanctionné par une licence professionnelle, et bac +5 pour les sages-femmes. L’INFSPM de Médéa a une envergure régionale couvrant les besoins en formation supérieure paramédicale de plusieurs wilayas, attirant même des diplômés universitaires d’autres filières pour les possibilités offertes en matière de recrutement dans le secteur de la santé publique.

M. EL BEY


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER