Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Créances de Sonelgaz à Mostaganem

182 milliards de centimes à recouvrer

© D. R.

Les administrations publiques et les autres organismes d’État représentent à eux seuls plus de 48% des créances que Sonelgaz a du mal à recouvrer. Les créances du groupe Sonelgaz auprès de ses clients s'élèvent à près de 182 milliards de centimes, a-t-on appris de la cellule de communication de l’agence de Mostaganem de la Société de distribution de l’Ouest (SDO). “Ces créances sont réparties sur les clients ordinaires (particuliers) représentant 51,3% du total des créances, soit 936 millions de dinars, et 48,7% pour les administrations publiques et organismes d’État, soit 889 millions de dinars”, affirme la même source. 

“Les créances ne cessent de s'accroître, et le Trésor souffre également du même problème depuis des années. Nous rencontrons de grandes difficultés dans le recouvrement des factures impayées, notamment auprès de certaines institutions souffrant de difficultés financières et certains particuliers dans certaines régions”, a-t-elle déclaré.  “Néanmoins, le problème des créances constitue un obstacle à la poursuite du programme d'investissement de Sonelgaz pour le développement des réseaux et des infrastructures énergétiques”, a-t-elle ajouté.

S'agissant des coupures récurrentes enregistrées dans certaines villes de la wilaya de Mostaganem, notre source a précisé qu'“il s'agit d'endommagements techniques limités, vite réparés et qui n’avaient aucun lien avec une quelconque insuffisance de production de l’électricité”. Cela dit, “cette situation a influé négativement sur le fonctionnement de notre société, notamment en ce qui concerne le payement des entreprises sous-traitantes pour certains projets, mais aussi celles qui s’occupent des travaux de maintenance”, souligne la direction de la SDO.

“De ce fait et devant une telle situation, nous avons décidé d’opter pour certaines démarches où nous accordons à nos clients un délai de 10 à 15 jours, soit jusqu’au 10 du mois prochain pour se rapprocher de nos services et procéder à la régularisation de leur situation”, explique encore notre interlocuteur, menaçant cette fois-ci de procéder à des coupures de l’électricité et du gaz, et poursuivre les mauvais payeurs en justice. Il faut dire que la situation que traverse actuellement la SDO a influé même sur les projets d’investissement et de raccordement de certaines habitations en énergie électrique, puisque plusieurs citoyens attendent le raccordement de leurs habitations en énergie électrique. 

 

E. Yacine



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER