Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’ALGÉRIE PROFONDE / Centre

GHARDAÏA

2 400 victimes de piqûres de scorpion en 2017

©D. R.

Pas moins de 2 364 personnes ont été victimes de piqûres de scorpion, dont deux ont succombé à l’inoculation de son venin, durant l’année écoulée à travers la wilaya de Ghardaïa, selon les services de la direction locale de la santé et de la population (DSP). La commune de Guerrara détient le triste record des piqûres de scorpion avec 583 cas, suivie de celle de Ghardaïa (525), El-Menéa (260), Métlili (215), Bounoura (197), Berriane (139), El-Atteuf (105), Daya Ben-Dahoua (103), Hassi-Lefhal (98) et Mansoura (54), révèlent les données épidémiologiques de la DSP. Les deux décès enregistrés dans la région d’El-Menéa sont des bébés de quelques mois qui ont succombé des suites d’une piqûre accidentelle de scorpion dans les domiciles, sans que leurs parents ne se rendent compte de la piqure de scorpion, a-t-on fait savoir. Le nombre de piqûres de scorpion et l’inoculation accidentelle de leur venin va crescendo durant la période estivale, selon la même source avant d’attribuer cette situation au climat aride et à l’insalubrité publique et la dégradation de l’environnement.
Selon des observateurs, l’apparition du scorpion dans les zones urbanisées est un indicateur ‘‘criant’’ de la dégradation de l’environnement et de la prolifération des constructions anarchiques et illicites sur des gîtes de scorpions, notamment dans la vallée du M’zab.

BOUHAMAM AREZKI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER