Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

APC D’AKBOU

25 milliards de centimes pour l’hygiène et l’environnement

Quelque 25 milliards de centimes ont été alloués par l’exécutif communal d’Akbou à l’hygiène et environnement au titre du budget primitif (BP) 2019. Un ambitieux programme a été arrêté par l’Assemblée populaire communale d’Akbou pour faire de 2019, une année de l’environnement, a indiqué d’emblée M. Mouloud Salhi, le maire de cette importante commune.
Une bonne partie de cette importante enveloppe, soit 15 milliards de centimes, sera consacrée à l’acquisition de 15 camions bennes-tasseuses afin de renforcer, a indiqué l’édile local, a collecte des ordures ménagères dans l’ensemble des quartiers de la commune d’Akbou. Il affirme en outre qu’un renforcement en moyens humains du secteur d’hygiène communale est plus que nécessaire pour renforcer les services d’hygiène et de nettoiement. C’est ainsi que l’on pourra collecter des ordures ménagères dans certains quartiers de la commune. C’est aussi pour éviter que de nouvelles décharges sauvages ne continuent à proliférer aux quatre coins de la région, comme cela avait été le cas, en 2017, une situation qui avait marqué les esprits.
Aussi, cette année, la mobilisation est générale  en plus de la volonté manifeste des élus de la collectivité locale, les citoyens, qui avaient dû s’investir, l’été 2017, physiquement s’entend, afin d’éradiquer les décharges sauvages, qui avaient poussé comme des champignons après la fermeture de la décharge publique de Biziou.
Tout le monde se rappelle que les citoyens de cet important chef-lieu de daïra, Akbou en l’occurrence, avaient organisé, en septembre 2017, une marche pacifique afin de réclamer une solution radicale au problème d’hygiène après qu’ils avaient eu à souffrir le calvaire devant la dégradation, qualifiée alors de honteuse, de l’environnement. C’est d’ailleurs en partie pour cette raison que la nouvelle équipe avait été élue triomphalement lors des élections locales, intervenues quelques semaines plus tard. Ils faisaient partie de la coordination intercommunale des villages de la daïra d’Akbou à l’origine de la manifestation de rue et dont le leitmotiv était “La réouverture de la décharge publique de Biziou, la réalisation d’une déchetterie et la restitution du foncier de la décharge.” La goutte qui avait fait déborder le vase c’était l’incendie ayant ravagé un bloc administratif au chef-lieu municipal d’Akbou et dont l’origine était l’incinération d’ordures ménagères, qui se sont entassées à proximité de l’entrée de cet édifice public.
Les membres de l’exécutif d’alors avaient commencé à transférer une partie de leurs déchets ménagers vers la décharge publique de Boulimat, après accord de l’ancien président de l’APC de Béjaïa. Mais dans leurs discours, ils n’avaient cessé de clamer que seule la réalisation d’une déchetterie et d’un centre de tri était à même de régler le problème du manque d’hygiène dans cette localité.


M. Ouyougoute


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER