Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Le Directeur Général de l’ONAEA à Médéa

“3 millions d’Algériens sortis de l'analphabétisme”

Engouement et enthousiasme plus prononcés chez les femmes. © DR.

Le taux en Algérie, qui a été ramené à 10,33%, est le résultat de la stratégie nationale mise en place en 2007.

Les cours d’alphabétisation dispensés à travers les classes d’initiation et d’enseignement ont permis à 3 millions d’apprenants de sortir de l’ornière de l’analphabétisme en Algérie et de réduire drastiquement le phénomène, a déclaré Kamel Kharbouche, directeur de l’Onaea (Office national d’alphabétisation et d’enseignement pour adultes).
S’exprimant à l’occasion de la cérémonie de clôture de l’année scolaire des classes d’alphabétisation organisée à la salle de conférences Arslan de l’université Yahia-Farès de Médéa, le directeur général de l’Onaea a estimé que le taux d'analphabétisme en Algérie, qui a
été ramené à 10,33%, est le résultat de la stratégie nationale de lutte contre le phénomène mise en place en 2007.
 Car, dira-t-il, l’analphabète, à notre époque, est celui qui connaît moins de 3 langues et qui ne sait pas utiliser les moyens modernes d’information et de
communication (TIC), déplorant par la même occasion le peu d’intérêt des personnes de sexe masculin analphabètes à vouloir suivre les cours pour adultes, en dépit des horaires aménagés qui ont été programmés pour eux.
Ce sont plutôt les femmes qui font montre d’enthousiasme à vouloir apprendre et à s’inscrire dans les classes d’alphabétisation pour pouvoir s’affranchir du fléau d’analphabétisme et pour mieux s’imprégner des préceptes de la religion, a-t-il fait remarquer.
La nouveauté cette année est l’ouverture de classes d’enseignement de la langue amazighe dans la commune de Bouskène (70 km à l’est du chef-lieu de wilaya), où pas moins d’une cinquantaine d’apprenants ont suivi les cours d’initiation à cette langue, a indiqué Lakhdar Mokhdache, directeur de l’antenne de l’Onaea de Médéa. Selon le bilan de l’année, il ressort que le taux d’analphabétisme qui a été de 27,60% en 2008 a été réduit à moins de 16% en une décennie, taux qui reflète l’effort consenti par les enseignants et les bénévoles de l’office, en collaboration avec les partenaires des autres secteurs.
Parmi les apprenantes honorées, cette grand-mère de 64 ans pour qui “le savoir est la lumière” et qui ressent une joie immense de ne plus dépendre des autres pour lire une plaque d’orientation, déchiffrer un message, comprendre un discours ou remplir un document administratif, etc.
Au cours de la cérémonie, de nombreuses apprenantes et lauréates aux concours organisés par l’antenne locale de l’Onaea ont été honorées, et des billets vers les lieux saints ont été remis aux plus méritants.


M. EL BEY

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER