Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Rentrée scolaire à Bouira

300 écoles dans 29 communes réhabilitées

Sept nouveaux établissements devront ouvrir leurs portes à partir de la prochaine rentrée. © D. R.

Plus de 186 800 élèves des trois paliers de l’enseignement rejoindront leurs établissements ce mercredi, indiquent les responsables de la direction de l’éducation. 

D’après la même source, ce nombre englobe 89 372 écoliers, 59 863 collégiens et 22 000 lycéens, le tout réparti sur les 726 établissements scolaires que compte la wilaya. S’agissant des nouveautés de cette rentrée, on apprendra que sept nouveaux établissements devront ouvrir leurs portes à partir de la semaine prochaine, dont trois lycées et quatre collèges.

De plus, on enregistre la réception de vingt groupes scolaires. Pour ce qui est du volet de la réhabilitation des établissements scolaires, on apprendra que 300 écoles primaires, à travers 29 communes, ont fait l’objet de restauration, essentiellement des opérations de revêtement, réfection de toiture et étanchéité, ainsi que la réalisation de blocs sanitaires, pour un montant de 320 millions de DA alloués dans le cadre du plan sectoriel de développement.

Sur son budget, la wilaya a accordé, dans le cadre du programme 2018, une enveloppe de 35 millions pour la réhabilitation de 51 écoles primaires, précise-t-on encore. À propos du volet encadrement, un récent rapport de la DE de Bouira indique que le secteur de l’éducation dans la wilaya dispose de 9226 enseignants. 

En outre, les services de police et sur instruction du chef de Sûreté de wilaya ont pris une série de mesures préventives qui visent à sécuriser tous les établissements scolaires, Selon lesdits services, un plan de renforcement de la sécurité a été mis en place, afin de sécuriser toutes les structures de l’éducation et tous les itinéraires qui y conduisent. De la sorte, la rentrée scolaire sera menée à bien par la protection des écoliers, notamment des mouvements de la circulation routière qui représentent un danger pour eux.

Des carences chroniques
Contrairement aux assurances de la direction de l’éducation de Bouira et du wali concernant le renforcement du dispositif du ramassage scolaire, celui-ci est défaillant, voire inexistant dans certaines localités de Bouira. Ainsi, plusieurs centaines d’écoliers à travers les nombreuses localités de la wilaya de Bouira, notamment celles situées dans les zones montagneuses, auront du mal à rejoindre leurs établissements. 

À Beggas, une localité montagneuse relevant de la commune de Kadiria (ouest de Bouira), les élèves tout comme leurs parents ne savent plus à quel responsable s’adresser. En effet, ce petit hameau, situé sur les hauteurs de ladite municipalité, ne dispose pratiquement pas de bus pour assurer le ramassage scolaire, au grand dam des écoliers et de leurs parents.

Ainsi, selon plusieurs témoignages, les élèves sont obligés de parcourir plus de 4 km à pied afin de regagner l’établissement scolaire le plus proche. Le manque d’encadrement pédagogique a été également exposé par le directeur de l’éducation local, qui a admis un déficit de 166 enseignants, notamment les enseignants de langue française. 

Il s’est justifié par le fait qu’il n’est pas de ses prérogatives de prendre des décisions consistant à engager des contractuels, mais du ressort du ministère de l’Éducation nationale.

Ainsi, pour le déficit d'enseignants dans le cycle secondaire, d'aucuns estiment que les responsables du secteur ont commis l'erreur de ne pas demander l'ouverture de nouveaux postes lors du dernier concours de recrutement.

La DE avait alors déclaré qu'il n'y avait pas de besoins à exprimer en matière d'enseignants pour le cycle secondaire.  Quand il a fallu puiser dans la liste d'attente, la direction de l'éducation a fait appel aux enseignants des autres wilayas pour occuper quelques postes vacants.
 

RAMDANE BOURAHLA

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER