Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Tizi Ouzou

329 nouveaux cas de tuberculose enregistrés en 2018

© D.R

L’hôpital Belloua relevant du CHU Nédir-Mohamed de Tizi Ouzou a célébré hier la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose. À l’occasion, de nombreux spécialistes en pneumologie et en maladies infectieuses ont présenté des communications pour rappeler que cette ancienne maladie touche de plus en plus les zones urbaines du fait d’une forte concentration d’habitants dans les milieux déshérités, et si l’incidence de cette maladie enregistre une baisse sensible, il n’en demeure pas moins que le nombre de cas de malades atteints de tuberculose connaît une légère hausse. En effet, selon les indications de Dr Khadidja Benamane de l’unité Belloua, “en matière de lutte contre cette maladie, les résultats sont très satisfaisants, surtout en ce qui concerne la tuberculose contagieuse dont l’incidence annuelle est de 8,8 cas pour 100 000 habitants, en 2018, un chiffre au-dessous du seuil et des recommandations fixés par l’OMS qui sont de 25 cas par 100 000 habitants, alors que, dans la wilaya de Tizi Ouzou, le nombre de cas a augmenté ces dernières années puisqu’il est passé de 305 en 2017 à 329 en 2018”. 

Selon Dr Benamane, “l’augmentation du nombre de malades tuberculeux concerne surtout la tuberculose extra-pulmonaire qui représente 63% de cas enregistrés en Algérie” et de souligner que “les moyens existants ne permettent pas d’éradiquer totalement la maladie qui nécessite la création de d’autres vaccins beaucoup plus efficaces et surtout de créer un plan national de prévention et de lutte contre cette maladie avec des partenaires sociaux tels que les associations humanitaires pour tenter d’atteindre enfin l’incidence espérée qui est d’un cas pour un million d’habitants à l’horizon 2030”. 
L’autre point évoqué par Dr Benamane concerne “la tuberculose chez les enfants” et “la tuberculose dans le milieu carcéral”, soit “deux fléaux qu’il faudra sortir de l’ombre, à cause de l’absence de chiffres sur les cas de tuberculose recensés effectivement chez ces deux franges de la société”, tout en insistant sur “la prévention contre cette maladie qui touche de plus en plus les zones urbaines où il y a une forte concentration de population”. Par ailleurs, Pr Rachid Abdelaziz, chef de service de pneumo-phtisiologie à l’unité de Belloua, a rappelé les objectifs de “cette journée qui consiste à lutter contre la tuberculose, établir l’état des lieux et évaluer sa prise en charge dans la wilaya mais aussi mettre à jour les connaissances des médecins de la wilaya concernant la prise en charge de cette maladie”. Tout en rassurant la nombreuse assistance sur la bonne prise en charge des malades atteints de tuberculose dans la wilaya, Pr Abdelaziz rappellera que la couverture vaccinale contre cette maladie reste satisfaisante et représente 97% chez les nouveau-nés à travers la wilaya de Tizi Ouzou. 


K. Tighilt 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER