Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Arrib (Aïn Defla)

35 cas de brucellose enregistrés

© D. R.

Pas moins de 35 cas avérés de brucellose ont été enregistrés lundi dans une exploitation agricole spécialisée dans l’élevage bovin à Arrib (Aïn Defla), a-t-on appris avant-hier mardi d’un responsable de la direction locale des services agricoles (DSA). Une fois les résultats des analyses effectuées sur un échantillon de bêtes pronostiquées atteintes de brucellose confirmés par un laboratoire spécialisé de la capitale, des arrêtés d’abattage des sujets atteints ont été délivrés au propriétaire de l’exploitation, a indiqué le responsable du service des statistiques à la même direction, Amar Saâdi, faisant état de la mise en quarantaine du reste du cheptel et de sa vaccination à titre préventif. Toutes les dispositions nécessaires ont été prises pour déterminer l’origine et le foyer de cette pathologie, a-t-il soutenu, soulignant que la protection de la richesse animale implique, “nécessairement, la préservation de la santé du cheptel”. La brucellose, également appelée fièvre de Malte, est une anthropozoonose (maladie transmise par les animaux) due à des bactéries du genre Brucella. 

La brucellose humaine, principalement liée au bétail domestique et aux produits laitiers crus, reste une maladie d’actualité par sa fréquence et sa gravité dans les pays en développement. La transmission inter-humaine est rarissime, et la brucellose humaine reste une maladie pouvant entraîner des complications graves si un traitement n’est pas rapidement mis en place. 
Comme pour toute maladie infectieuse, la prévention (surveillance et éradication de la maladie chez le bétail) reste le meilleur moyen de lutte, assurent les spécialistes. 
 

APS


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER