Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

DCP de Béjaïa

4 189 opérations de contrôle durant le mois sacré

©D. R.

Les agents de contrôle de la pratique commerciale et de la qualité et de la répression des fraudes, mobilisés pendant le mois du Ramadhan par la direction du commerce de la wilaya de Béjaïa n’ont pas chômé. En témoigne le nombre d’interventions effectuées pendant cette période. En effet, selon le chef de service de la concurrence et du contrôle de la qualité, M. Ouabba Mohand-Akli, pas moins de 4 189 opérations de contrôle ont été effectuées par leurs agents aussi bien au plan de la pratique commerciale que sur celui de la qualité. Des interventions, qui ont donné un constat de 1 308 infractions à la réglementation régissant les deux volets précités dont 1 247 commerçants verbalisés. Au chapitre de la pratique commerciale, selon notre interlocuteur, quelque 1963 opérateurs ont été contrôlés donnant un nombre de 752 infractions dont 712 commerçants verbalisés. Des infractions recensées dans, précise M. Ouabba, au plan de défauts de publicité sur les prix (491), de défauts d’immatriculation du registre du commerce (78), de défauts de facturation (75), la pratique des prix illicites (5) et 68 autres. Des opérations de contrôle pour un montant sur le chiffre d’affaires dissimulé, poursuit-il, de 108 832 994,13 DA et un montant de 64 500 DA de profits illicites. Au volet de la qualité et de la répression des fraudes, pas moins de 2 226 interventions ont été effectuées. Des interventions qui ont abouti à un recensement de 556 infractions à la réglementation dont 535 procès-verbaux dressés à l’encontre des commerçants contrevenants. Des opérations de contrôle de qualité, tient à souligner M. Ouabba, qui se sont soldées par la saisie de 140 998 tonnes de marchandises, dont 6 378 tonnes de produits d’entretien pour défaut d’autorisation préalable. Et le reste de la viande et des produits alimentaires impropres à la consommation, pour une valeur totale des produits saisis de plus de 2,8 millions de dinars. Les agents de contrôle de la DCP ont recensé, en outre, a signalé notre interlocuteur, une quinzaine de cessations d’activités commerciales entre boulangeries et pâtisseries. À noter que 110 prélèvements d’échantillons ont été effectués sur les produits : merguez, produits laitiers, boissons et les huiles.

L. OUBIRA


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER