Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

El-Omaria (Médéa)

59e anniversaire de la mort du colonel Si Tayeb Djoughlali

La population de la ville d'El-Omaria (40 km à l'est du chef-lieu de wilaya) a célébré, dimanche, le 59e anniversaire de la mort du colonel Si Tayeb Djoughlali, chef de la Wilaya VI historique, tombé au champ d'honneur le 29 juillet 1959. La célébration de l'évènement s'est déroulée en présence de Mustapha Cherchali, du secrétariat général de l’ONM (Organisation nationale des moudjahidine), des autorités locales et de nombreux moudjahidine et compagnons d'armes du martyr. C'est au cimetière des chouhada de la wilaya qu'a eu lieu une cérémonie au cours de laquelle une gerbe de fleurs a été déposée à la mémoire des martyrs par les représentants des moudjahidine et des élus, l'occasion pour le secrétaire du bureau de wilaya des moudjahidine de prononcer une allocution, mettant en exergue les valeurs morales du chahid et ses qualités révolutionnaires. La délégation officielle s'est, par la suite, dirigée vers la ville d'El-Omaria, commune de naissance du martyr, où il a été procédé à la baptisation d’une piscine de proximité du nom du chahid Mohamed Hamidi et où une séance d'exhibition de jeunes nageurs a été organisée à l'intention des visiteurs. Une cérémonie de remise de prix et de cadeaux aux lauréats des examens de fin de cycles et du baccalauréat et aux jeunes sportifs qui se sont distingués dans les différentes compétitions nationales a également eu lieu. On indiquera que le chahid est tombé dans une embuscade sur la route le menant à la Wilaya VI historique, le 29 juillet 1959, qui lui a été tendue près de djebel Gaâga, non loin de Bou Saâda. Pour rappel, le chahid est né en 1916 à El-Omaria, d’une famille rurale de condition modeste, il a été initié aux préceptes du Coran sous la houlette de Ben Brahim Soualmi. Le martyr Si Tayeb Bougasmi, dit Djoughlali, était parmi les premiers militants de la cause nationale qui optèrent pour l’action armée contre le colonialisme.


M. EL BEY


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER