Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Sonelgaz passe à l’action pour recouvrer ses créances

Blida : 11 communes plongées dans le noir

Des mesures pour inciter les mauvais payeurs à régler leurs créances. ©D. R.

La direction de la société de distribution d’électricité et de gaz de la wilaya de Blida a mis ses menaces à exécution pour pouvoir recouvrer ses créances qui atteignent 183 milliards de centimes.

Elle passe à l’action en mettant dans le noir les administrations et l’éclairage public de 11 communes de la wilaya de Blida. Cette décision a été prise avec le consentement du premier responsable de l’exécutif qui a donné l’ordre aux responsables des communes pour qu’ils règlent leurs créances auprès de la direction de la distribution. Pour le wali, la consommation de l’énergie des communes constitue 21% du budget de fonctionnement de la wilaya et “il est inadmissible que la facture ne soit pas honorée par les communes”. On note que 72% de la consommation d’électricité des APC de la wilaya de Blida sont consommés par l’éclairage public, 11% par les mosquées, 7% par les écoles primaires et 6% par les sièges des communes. En termes de créances, l’administration atteint plus de 77 milliards de centimes, celle des abonnés ordinaires se chiffre à 47 milliards de centimes alors que celle des industriels atteint  12 milliards de centimes. Pour le contentieux, la direction de distribution enregistre 13 milliards de centimes. Devant cette situation, les responsables de la direction de distribution tirent la sonnette d’alarme, surtout que les créances augmentent d’année en année, et pour preuve, en 2017, elles avaient atteint 170 milliards de centimes, soit une augmentation plus de 13 milliards de centimes. L’autre calvaire que rencontre la direction de distribution d’électricité et de gaz, c’est le vol de l’énergie. Sur les 379 gigawatts/heure perdus, 222 gigawatt/heure sont dus à la fraude, ce qui équivaut à une perte financière de plus de 1007 millions de dinars provoquée par 1933 cas de fraude détectés et traités durant l’année 2017. Pour éviter les désagréments des coupures d’électricité vécus l’année dernière (chutes de tension, surcharges, câbles vétustes, etc.), la société a investi 369 milliards de centimes dans des opérations de réhabilitation du poste 60/30/10 KV de Boufarik, de Beni Mered et celui d’El-Affroun. Pour ce qui est des atteintes des tiers et les agressions sur le réseau d’électricité, on enregistre 25 atteintes et 50 agressions alors que le nombre d’agressions du réseau de gaz a atteint les 48 cas cette année contre 86 cas durant l’année dernière. Un dispositif a été mis en place par la direction de distribution qui consiste à renforcer les équipes d’intervention en électricité et gaz avec la mise à leur disposition de tous les moyens nécessaires pour assurer une bonne qualité et continuité de service. Une cellule d’écoute qui travaille entre 16h30-8h00 a été mise en place avec le renforcement des équipes d’astreinte et d’intervention polyvalente (électricité/gaz) dans les agences commerciales. Pour rappel, le réseau de la wilaya de Blida est constitué de 4767 km, dont 2338 km en HTA et 2429 km en BT. Ces réseaux sont alimentés par huit postes source HTB/HTA et quatre cabines mobiles ayant une puissance totale installée de 810 MVA. Le nombre de clients en électricité dans la wilaya de Blida a atteint 286 841, alors que celui du gaz a atteint 171 728 abonnés. Les taxes d’habitation payées par la direction de distribution atteignent 46 milliards de centimes au 1er trimestre de l’année en cours.

K. FAWZI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER