Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Algérie profonde

Boumerdès

Des enfants du Sud en vacances à Zemmouri
Le centre de vacances de la direction de l’administration locale de Boumerdès (DAL) est entré en service cette semaine. Ce camp de vacances a été réalisé en un temps record, grâce à l’apport financier de 5 milliards de centimes octroyé par le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales, dans le but d’accueillir les enfants du grand Sud cet été. Le camp de vacances de la DAL devrait accueillir au cours de cette saison estivale des centaines d'enfants issus des wilayas d’Adrar, de Tamanrasset, de Tindouf et d’Illizi. Ils viendront profiter durant leurs vacances d’été de la grande bleue. Bien située sur la plage de Zemmouri, cette infrastructure de jeunesse est bâtie sur une superficie d’un hectare et comprend 14 tentes de différentes capacités. La plus grande peut contenir jusqu’à 6 familles. Le camp de vacances est doté de toutes les commodités nécessaires pour un séjour confortable. Ce camp accueillera pour sa première session, qui débutera le 15 juillet, 400 enfants des wilayas d’Adrar et de Tamanrasset. Il faut rappeler que les écoles primaires ouvertes durant cet été à Boumerdès disposent de 11 000 lits. D’autre part, le centre de vacances et de loisirs appartenant à l’Office national de divertissement des jeunes a accueilli en ce début juillet 200 enfants âgés entre 6 et 14 ans venus des wilayas de Nâama et de Tissemsilt.
Nasser Zerrouki

47 plages autorisées à la baignade
Le coup d'envoi de la saison estivale a été donné simultanément à partir de deux plages, celle de Corso et celle de Boudouaou El-Bahri nouvellement aménagée. Selon M. Labidi, directeur du tourisme, “c'est avec beaucoup d'enthousiasme que nous présentons une programmation estivale diversifiée, qui réserve de belles surprises à tous nos visiteurs”. Pour sa part, le wali de Boumerdès revient sur la sempiternelle question de la gratuité des plages. Un peu vague, il assure que toutes les instructions ont essentiellement porté sur la garantie de la gratuité de l’accès aux 47 plages autorisées à la baignade, ajoutant que pour faire face à “la mafia” des parasols qui empoisonnait le quotidien de l’estivant, un administrateur pour chacune des 47 plages a été désigné. “Ce dernier aura pour mission quotidienne de veiller qu’aucun intrus ne viendra gâcher la quiétude des familles en leur délimitant des espaces ou encore planter des parasols”, mais le premier responsable interpelle aussi l’estivant de ne pas rester passif devant l’agression de son espace en signalant les écarts aux policiers ou gendarmes au niveau des postes de surveillance chargés de porter assistance aux estivants, en coordination avec l’administrateur des lieux. Pour 2018, Boumerdès met à la disposition des estivants 19 hôtels, soit 3000 lits, sept camps de toiles avec 5000 lits, en plus de 46 établissements scolaires pour accueillir plus de douze mille enfants dans le cadre de l’accueil des enfants du Sud et autres scolarisés démunis. Le directeur du tourisme précise que des prestations de qualité, comme la rénovation des routes du littoral, l’embellissement des villes, l’utilisation de l’énergie solaire pour l’éclairage des plages seront au rendez-vous cette saison.
Wahab M.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER