Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Algérie Profonde

Bréves de M'sila

Intoxication alimentaire à Aïn Hadjel : Une cinquantaine de personnes admises à l’hôpital
 Une cinquantaine de personnes tous âges confondus ont été victimes d'une intoxication alimentaire, avant-hier, à la cité Ouled Souib (commune de Aïn Hadjel, à 67 km du chef- lieu de la wilaya de M’sila). Les victimes ont été admises au service des urgences de la polyclinique de Aïn Hadjel, a-t-on appris d’une source médicale. Les premiers cas ont été enregistrés au milieu de la soirée et, depuis, le nombre de victimes ne fait qu'augmenter. Alertés, les services sanitaires de l'EPH de Sidi Aïssa ont pris les dispositions nécessaires pour accueillir les personnes souffrantes. Selon nos informations, une dizaine d’invités ont été pris de vomissements vers 21h, les autres ont ensuite été pris de malaise à leur tour. Tous avaient mangé le même repas. Bien que le laboratoire destinataire des échantillons pour l'analyse bactériologique n'ait pas encore livré tous les résultats, les premiers éléments révèlent qu'il s'agit du poulet consommé. Une enquête a été ouverte à cet effet par les services concernés. Notons que les 54 victimes admises à l’hôpital, dont 40 évacuées à Sidi Aïssa, ont toutes quitté l’hôpital dans la matinée après une nuit passée en observation.

Saisie de psychotropes et trois dealers arrêtés
Agissant sur information, les éléments de la brigade de lutte contre le trafic de stupéfiants de la Sûreté de la wilaya de Bordj Bou-Arréridj ont interpellé, durant cette semaine, trois personnes détenant 218 comprimés psychotropes, dont 2 flacons de médicaments, des ordonnances falsifiées, du matériel servant au trafic, ainsi qu’une somme d’argent. Les trafiquants, âgés de 23 à 27 ans, résidant à M’sila, s’apprêtaient à écouler leur drogue dans la ville. Présentés devant le magistrat instructeur près le tribunal de M’sila, deux d’entre eux ont été placés sous mandat de dépôt pour trafic de stupéfiants, et le troisième a été traduit en citation directe.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER