L’Algérie profonde / Centre

L’Algérie profonde

BRÈVES du Centre

©D. R.

TAMANRASSET : Grogne des usagers d’Algérie Poste
La mise hors service du centre payeur d'Algérie Poste de la cité In Kouf, dans la ville de Tamanrasset, ne cesse de faire des mécontents. Les déboires des usagers, contraints de faire le pied de grue à longueur de journée pour retirer leur argent, se font de plus en plus ressentir en raison des récurrentes pannes imputées à l’absence du système. Les clients d’Algérie Poste en ont vraiment ras-le-bol de cette situation qui revient tel un leitmotiv depuis plus d’une semaine, a-t-on appris sur place. Les préposés aux guichets, qui sont à court d’alibis destinés à tempérer la colère et les voix d’indignation, ont perdu ainsi leur force de persuasion face à des clients d’une extrême irritabilité. Le plus grave encore c’est qu’ils ne peuvent plus assurer les opérations de paiement ou encore celles relatives au versement  d’argent, à cause de l’interminable problème sur le réseau Internet, indique-t-on. Un sérieux problème qui  s’est vraisemblablement répercuté sur la gestion de ce centre qui semble être livré à l’anarchie, ainsi que sur le travail des guichetiers qui se termine quotidiennement dans un brouhaha  général. Les usagers attendent désespérément pendant des heures avant de retourner bredouilles, se lamente un fonctionnaire qui s’en remet aux autorités concernées pour venir à bout de ce problème. Dans une déclaration à la radio de l’Ahaggar, le représentant de la direction locale d’Algérie Poste, Abderrahmane Belghit, s’en lave les mains et renvoie la balle à la direction d’Algérie Télécom. Selon le même responsable, ce problème est imputé au vol du câble du réseau alimentant le centre en question. “Nous avons saisi la direction compétente à maintes reprises. En vain’’, regrette M. Belghit.

RABAH KARECHE  

El-Mokrani (Bouira) : Les transporteurs privés en grève
Les transporteurs privés qui assurent la ligne entre la commune d’El-Mokrnani et la daïra de Aïn Bessem, à une trentaine de kilomètres à l’ouest de Bouira, ont débrayé mardi. Les transporteurs déplorent l’arrêt des travaux de la réfection de la route qu’ils empruntent, à savoir la CW15. Selon eux, des travaux ont été entamés, et ont cessé pour des raisons qu’ils ignorent. Ainsi, ils réclament la reprise des travaux et pouvoir en conséquence circuler de manière aisée.

Farid Haddouche