Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

L’Algérie profonde

BRÈVES du Centre

©D. R.

CNAS de Tamanrasset : Plus de 70 accidents du travail enregistrés en 2017
La mise en place d’une meilleure organisation des lieux de travail en assurant les bonnes conditions d’hygiène et de sécurité en entreprise, la vulgarisation de la législation et la réglementation relative à la médecine du travail et la consolidation des pratiques indispensables à l’amélioration du bien-être des travailleurs à même de permettre aux employeurs de maîtriser les risques liés aux lieux professionnels, telles étaient les recommandations faites par l’agence locale de la Caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés (Cnas) à la faveur d’une campagne d’information et de sensibilisation sur la sécurité et la santé au travail. À l’instar de plus wilayas, le siège de l’agence de Tamanrasset a abrité, avant-hier, des journées portes ouvertes qui s’inscrivent dans le cadre du plan stratégique 2017-2019 mis sur pied par la direction générale afin d’agir pour la préservation efficace et durable de la sécurité et la santé des travailleurs en leur conférant un climat professionnel plus favorable et sûr. Les statistiques en notre possession font état de plus de 70 accidents de travail relevés depuis les 10 premiers mois de l’année en cours par l’agence locale qui dénombre un peu plus de 90 000 assurés. Cette manifestation a permis ainsi aux employeurs et aux travailleurs de s’enquérir auprès des professionnels de la Cnas des outils nécessaires à la mise en œuvre des mécanismes de prévention des risques professionnels, mais surtout de savoir comment mettre en place un organisation conforme à la législation qui obéit à un certain nombre de principes essentiellement ergonomiques.

RABAH KARECHE

Lycée de “réconciliation nationale” de Beni Tamou (Blida) : Les professeurs dénoncent les conditions de travail
Les professeurs du Lycée “Réconciliation nationale” de la commune de Beni Tamou dénoncent les mauvaises conditions de travail. Les enseignants menacent de durcir le ton si la directrice de l’éducation n’intervient pas pour améliorer les conditions de travail dans un lycée qui ressemble plutôt à une “écurie”. Un établissement dont les classes sont dépourvues des commodités les plus élémentaires. Des classes sans portes et dont les fenêtres sont sans vitres ni rideaux. Des laboratoires où on enregistre le manque de matériels pédagogique et informatique. Les sanitaires sont dans un état lamentable. Face à cette situation critique, les professeurs refusent de travailler dans un lieu où le minimum de moyens est inexistant. Dans un rapport adressé à notre bureau, les enseignants dénoncent le diktat qu’exerce le premier responsable de l’établissement sur eux et exigent la transparence lors de l’attribution du point de rendement. Enfin, ils revendiquent une solution rapide pour mettre fin à l’introduction de personnes étrangères au sein du lycée.

K. FAWZI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER