Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

L’Algérie profonde

BRÈVES du Centre

©D. R.

Association “Kafel el-Yatim” de Blida : Distribution de plus de 950 moutons de l’Aïd
L’association caritative “Kafel El-Yatim” de la wilaya de Blida a distribué plus de 950 moutons de l’Aid aux orphelins et aux familles diminuées durant cette période de l’Aïd El-Kebbir. Selon les responsables de cette association, les bienfaiteurs et donateurs ont répondu en force à l’appel à la solidarité envers les enfants orphelins pour leur rendre le sourire en cette fête religieuse. La veille de l’Aïd, l’association a reçu un grand nombre de moutons de la part des bienfaiteurs dont certains ont fait un don de trois à quatre moutons à la fois. “Notre objectif est de faire vivre ces enfants orphelins et familles diminuées, l’ambiance de cette fête religieuse en sacrifiant un mouton comme toute autre famille”, explique un des responsables de cette association qui se distingue par son action de solidarité envers les enfants orphelins. Hier, les membres de l’association, section de Boufarik ont organisé une sortie aux enfants orphelins pour vivre un moment agréable dans la forêt de Chréa autour d’un barbecue.

K. FAWZI

Khemis El-Khechna (Boumerdès) : Des cultures irriguées avec des eaux polluées
Cela se passe dans la région de Khemis El-khechna, à l’ouest de Boumerdès, où des dizaines d’hectares de maraîchage (champs de betteraves, de tomates, de haricots verts et bien d'autres) sont irrigués d’eau contaminée et polluée. En effet c’est ce que nous avons constaté de visu lors de notre passage, avant-hier, sur plusieurs champs situés entre Khemis El-Khechna et Larbatache, deux communes limitrophes à vocation agricole, où des pseudo-fellahs, en absence de contrôle et d’inspection des services concernés, ont installé des pompes pour siphonner des retenues d’eau et irriguer avec une eau contaminée et polluée des dizaines d’hectares de maraîchages.

Nasser Zerrouki


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER