Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

L’Algérie profonde

BRÈVES du Centre

IN GUEZZAM (TAMANRASSET) : Le nouveau chef de Sûreté de daïra installé
Gérée depuis des mois par intérim, la Sûreté de la daïra d’In Guezzam (400 km au sud de la wilaya de Tamanrasset) vient de se doter d’un nouveau patron en la personne du commissaire Farid Damou qui occupait le poste du chef de la cellule de communication et des relations publiques auprès de la Sûreté de wilaya. La cérémonie officielle d’installation, qui s’est déroulée au siège de la Sûreté de daïra, a été présidée par  le chef de la Sûreté de wilaya, le commissaire divisionnaire Makkid Okache, et ce, en présence du wali délégué d’In Guezzam, des autorités locales, des représentants de la société civile et des cadres de la police. Après avoir loué les qualités du tout nouveau responsable dont la compétence et l’expérience sont reconnues, le chef de Sûreté de wilaya a saisi cette occasion pour rappeler le rôle de proximité que doit jouer la police avec son environnement notamment vis-à-vis du citoyen  de cette localité géostratégique. L’orateur a insisté auprès de ses subalternes sur la nécessité de conjuguer plus d’efforts pour faire aboutir la stratégie de la DGSN. Il a également invité les éléments en tunique bleue à  aider le nouveau chef de Sûreté de daïra dans l’exercice de ses fonctions. À l’occasion, M. Okache a également procédé à l’installation du commissaire Abdelkader Larabi dans le poste de chef de la brigade mobile de la police judiciaire en remplacement du commissaire Mokhtar Belmir.

RABAH KARECHE

Ouled Mansour (M’Sila) : Les parents empêchent leurs enfants de rejoindre l’école
Avant-hier matin, des parents d’élèves de l’école primaire Kaïche Djelloul dans le village de Loukmane, dans la commune d’Ouled Mansour à M’sila, ont empêché leurs enfants de rejoindre cet établissement. Selon des parents, “l’école est dans un état de vétusté très avancé. C’est dangereux pour nos enfants!”, disent les parents protestataires. “Nous avons averti les responsables l’année dernière sur la dangerosité de la bâtisse”, ajoutent-ils. L’état de la cantine, des sanitaires et de la cour a été soulevé par les parents.

Chabane BOUARISSA


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER