Scroll To Top
FLASH
  • L'Algérie a enregistré 219 nouveaux cas de coronavirus (Covid-19) et 5 décès durant les dernières 24 heures
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Parc National du Djurdjura

Campagne de sensibilisation aux feux de forêt

Le Parc national du Djurdjura est une réserve de biosphère reconnue par l’Unesco depuis 1997. © D.R

Les campeurs et les visiteurs en cette période estivale propice au départ des feux ont été la principale cible de cette campagne.

Dans le cadre de la prévention contre les feux de forêt dans le Parc national du Djurdjura, un plan de sensibilisation est désormais mis en place par les responsables du PND, en collaboration avec les services des forêts et d’autres partenaires, a-t-on appris. Après avoir mené des campagnes de nettoyage, les responsables du PND sont sortis directement sur le terrain afin de sensibiliser notamment les campeurs et les visiteurs en cette période estivale propice au départ des feux. 

“Quatre secteurs sur cinq du PND, à savoir ceux de Tala Guilef, de Tala Rana et d’Ath Ouabane, en plus des circonscriptions des forêts de Draâ El-Mizan et de Boghni, ont pris part à cette sortie effectuée jeudi dernier”, nous a confié Abdelaziz Mehdi, chef du secteur de Tala Guilef. Les responsables du PND ont choisi la soirée afin de toucher le maximum de campeurs. Vingt-cinq éléments du PND ont pris part à cette opération qui a commencé au site Timegueguelt, à quelques encablures de l’hôtel El-Arz, où ils n’ont pas seulement sensibilisé les campeurs, mais ils ont aussi distribué des dépliants dans lesquels des explications leur ont été données au sujet des campings sauvages. “Nous leur avons signalé que tout camping doit être dressé avec autorisation sur la pelouse loin de la forêt”, a expliqué notre interlocuteur. “Au lieudit Djemaâ Ouadharhi, nous avons trouvé plus de cinq tentes géantes implantées par des campeurs que nous connaissons.

À ce niveau-là, nous étions directs et clairs avec eux en les responsabilisant si des départs de feu étaient signalés. Nous leur avons signifié qu’il était strictement interdit d’y dresser leurs tentes”, a souligné M. Mehdi, qui se dit choqué par ce laisser-aller et les agressions que subit le PND. “Sincèrement, nous avons peur que ce massif forestier parte en fumée, d’autant plus que nous n’avons pas un effectif suffisant pour tout surveiller”, a-t-il déclaré à ce sujet. Au retour de cette mission en pleine nuit, les éléments du PND ont même rencontré de nombreux véhicules qui montaient vers Tala Guilef. Certains, indique-t-il, sont inconscients du danger qu’encourt ce massif forestier.

“Nous avons même vu un automobiliste jeter son mégot sur l’accotement sans aucune crainte et sans aucun souci”, regrette-t-il, non sans lancer un appel aux responsables du secteur de Tala Guilef et à ceux des travaux publics et de l’APC de Boghni afin de procéder au désherbage des talus et des accotements. “L’allumage des feux est strictement interdit. Les contrevenants seront poursuivis en justice. Le Parc national du Djurdjura est protégé par des lois et personne n’a le droit de les transgresser. C’est notre patrimoine. Tout le monde est concerné”, a conclu M. Mehdi, qui ne cessera d’appeler à la vigilance durant tout l’été.

 


O. Ghilès


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER