Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Ammal (Boumerdès)

Des associations interpellent le wali

La tension monte entre les citoyens de la ville de Ammal et certains villages de Beni Amrane au sud de la willaya de Boumerdès d’un côté, et le chef de daïra de Thenia, de l’autre. Un deuxième communiqué où la société civile dénonce les pratiques du chef daïra et invite le wali de Boumerdès à intervenir a été rendu public ce début de semaine. À travers ce communiqué, les citoyens veulent mettre la pression sur le wali de Boumerdès afin d’agir contre le chef daïra qu’ils accusent de négligence et d’incompétence. “Si le wali ne répond pas nous prévoyant de procéder une action de protestation au courant de la semaine. Nous allons fermer le siège de la daïra ou celui de la wilaya pour faire entendre notre voix’’, nous dira Mokhtar Bouldjenat, président d’une association à Ammal et membre très actif de la société civile. Le responsable en question est accusé de refuser toute forme de communication avec les associations et de ne pas tenir ses promesses concernant des projets d’intérêt public, assainissement, aménagement urbain, réalisation de routes, lit-on dans ce document. Une première lettre a été adressée au wali le 4 février dernier, à travers laquelle ces citoyens dénoncent les pratiques du chef daïra, qui, selon eux, ignore leurs localités et les revendications qui lui sont transmises, mais aucune suite n’a été donnée à cette lettre. De son côté un élu de l’APC de Ammal nous indiquera que les pratiques du chef daïra en question ont porté un préjudice énormément à leur localité. “Il lui arrive de refuser d’accuser la réception du courrier que lui envoie notre APC ainsi que celui envoyé par les membres de la société civile pour ne pas avoir à répondre, je pense qu’il fait ça par incompétence. D’ailleurs je me demande comment il occupe ce poste depuis 2012’’, nous a-t-il confié. Les citoyens de cette partie de la wilaya de Boumerdès reprochent à ce responsable d’avantager d’autres localités de sa circonscription administrative à leur détriment. “Comment se fait-il que plus de 1 000 logements sociaux ont été réalisés à Thenia alors que Ammal n’en a bénéficié que d’une cinquantaine, dont les travaux n’ont même pas été entamés ?”, nous dira un des signataires du communiqué. La goutte qui a fait déborder le vase entre ses parties, est le débordement de l’oued Isser au mois de janvier dernier, ce qui a été à l’origine d’importants dégâts matériels au niveau des villages de Ammal et Beni Amrane. Le lendemain le chef daïra est arrivé sur les lieux et a promis aux citoyens sinistrés de remédier au problème des débordements, avec le lancement d’une opération de curage de l’oued et la réalisation de murs de sécurité pour mettre fin à ce problème qui se répète chaque année, mais à ce jour rien n’a été fait.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER