Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

6e Édition du Festival de Travaux Manuels d’Illoula Oumalou (Tizi Ouzou)

Des enfants sensibilisés sur la protection de l’environnement

© D.R.

“Cet évènement annuel a pour objectif de favoriser une démarche de sensibilisation des jeunes sur le recyclage des déchets.”Originaires de plusieurs communes de la wilaya de Tizi Ouzou, une centaine d’enfants représentant une quinzaine de maisons de jeunes, des associations culturelles, ont pris part, pendant trois jours, à la 6e édition du Festival de travaux manuels qui a été organisée par la Maison de jeunes d’Illoula Oumalou, relevant de la daïra de Bouzeguène. Placé sous le thème “Le recyclage des déchets”, ce festival a drainé un nombreux public venu admirer une exposition entièrement dédiée aux travaux des enfants supervisés par les adhérents des associations et des maison de jeunes à l’instar des associations Asprome de Mekla, Loisirs et créations de Djemaâ Saharidj, l’Association des handicapés de Bouzeguène, Iselqam N’talaght d’Ath Kheir, et les structures de jeunes de Mékla, Aït Zikki, Bouzeguène, Tirmitine et Illoula Oumalou. On notera également la participation de quelques artistes bien connus comme le marionnettiste Mahmoud Bouaraba ou encore le décorateur Djaoui Saïd. Tous les participants ont exposé leurs œuvres au grand hall et dans les salles de la Maison de jeunes. Cet évènement annuel a pour objectif de favoriser une démarche de sensibilisation des jeunes sur le recyclage des déchets. Les enfants se sont fortement investis dans la fabrication d’objets, tous plus jolis les uns que les autres, avec l’apport judicieux des nouveaux emballages en plastique ou en papier recyclable. Évoquant la finalité de ce festival, le directeur de la Maison de jeunes d’Illoula, Rabah Attiche, nous expliquera que “la protection de l’environnement et de notre écosystème est devenue un enjeu majeur. Le constat de sa dégradation à la fois globale et locale est bien réel. Tout cela appelle nécessairement et rapidement l’ouverture d’un débat tout aussi économique que philosophique. Il faut prendre le problème à la racine. Le Festival des activités manuelles, qui n’a jamais ignoré le thème de l’environnement depuis son lancement en 2012, a été conçu comme un moyen indéniable de sensibiliser les enfants à la préservation de leur environnement.” Le génie des enfants a été donc mis à l’épreuve lors d'un concours destiné à récompenser le meilleur travail d’enfants sur le thème du recyclage. Un jury impartial présidé par Hacene Metref, créateur du traditionnel festival Raconte-art, a noté les expositions et en même temps rassemblé une centaine d’œuvres d’enfants et d’associations (quatre pour chaque établissement et association) pour élire les trois meilleures œuvres. À l’issue d’un choix rigoureux, les enfants de la localité de Mékla ont raflé pratiquement toutes les palmes en s’octroyant la première place pour la meilleure exposition dédiée à l’association Asprome de Mekla, la première place au concours des travaux manuels pour l’association Loisirs et création de Djemaâ Saharidj alors que trois autres prix ont été décernés aux Maisons de jeunes de Mekla, Djemaâ Saharidj et Tirmitine. 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER