Scroll To Top

L’Algérie profonde / Centre

CCI du Titteri (Médéa)

Des opérateurs de l’agro-industrie et de l’industrie en formation

Plusieurs opérateurs économiques adhérents à la chambre de commerce et d’industrie du Titteri suivent depuis le début de la semaine une formation ayant pour thème “La place des entreprises et de leurs organisations dans l’information du consommateur”.
La formation s’inscrit dans le cadre de “la mise en œuvre du projet de jumelage” entre l’Union européenne et le ministère du Commerce portant “Appui institutionnel au dispositif de collecte, d’analyse et de promotion de l’information pour la protection du consommateur”. À ce titre, 2 sessions de formation concernant les opérateurs économiques des branches de l’agroalimentaire et de la filière des produits industriels des wilayas d’Alger et de Médéa ont été organisées du 3 au 6 février par la direction de la qualité et de la consommation du ministère du Commerce.
Encadrée par 2 experts européens, dont Thomas Laurenceau, connu pour avoir dirigé le magazine 60 millions de consommateurs édité par l’Institut national de la consommation (France), la formation est bénéfique pour nos opérateurs, dira Abdelhakim Fechit, directeur de la chambre de commerce et d’industrie du Titteri, étant donné que les actions proposées vont dans le sens de la recherche et de l’adaptation de l’information aux conditions et aux spécificités du système de fonctionnement en vigueur en Algérie dans le but d’une amélioration des pratiques et des moyens à mobiliser pour ce faire, dira-t-il. “La chambre de commerce et d’industrie du Titteri a inscrit dans son programme d’activités une série de sessions de formation en rapport avec son activité dans le but de développer les compétences de ses adhérents.” Le programme pédagogique de formation au profit des adhérents a démarré le 2 mars par le lancement de 8 sessions de formation sur les métiers de l’export et une autre session de formation aux techniques de gestion des ressources humaines dans le secteur de l’administration publique, est-il indiqué.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER