Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Alger

Du pain sur le trottoir

©D. R.

Du pain ? Il y en a à volonté ! Mais au lieu que la “nedjma” de pain soit exposée sur l’étal de la boulangerie d’à côté, rue Ferhat-Boussad, au contraire, c’est à même le sol de la place Ahmed-Zabana qu’elle se vend à la criée. Assis en groupes sur les marches de l’agence commerciale de l’opérateur historique de téléphonie mobile, des jeunes du quartier s’improvisent apprentis boulangers et proposent du pain en veux-tu, en voilà ! Mais faut-il verbaliser pour autant ces jeunots ou blâmer plutôt ce consommateur preneur de pain encrassé de poussière et souillé de relents nauséabonds de caniveaux ? Mais, peut-être bien qu’il faudrait interdire aux boulangers de vendre le pain en… “gros” à ces camelots ! D’où la problématique d’un cercle vicieux, où le boulanger et le camelot trouvent leur compte aux dépens de la santé du consommateur. Quoi qu’il en soit, c’est parti pour durer probablement tout le mois de Ramadhan, où le désordre a tendance à l’emporter sur la raison. D’ailleurs, le cas de l’ancienne place Hoche n’est pas isolé. Loin s’en faut, puisqu’à une… “bouchée” de pain de là, du pain se vend sous la pergola du jardinet de l’ancien quartier Meissonnier contiguë à la rue Akli-Saïd et à l’immeuble Bernave. En ce lieu, qui ne sent pas du tout la rose, la “nedjma” de pain s’écoule sous les échappées de gaz du trafic routier. Il en est ainsi jusqu’à l’instant où commence la scène burlesque et digne d’un cartoon de dessin animé hollywoodien entre les agents de l’ordre public et ces camelots qui se sauvent tels des Tom et Jerry, dans tous les sens, les bras chargés de victuailles. Faut-il rire ou pleurer devant l’aspect comique de l’Alger du gain à tout… prix et surtout facile ?           

Louhal Noureddine


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER