Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’ALGÉRIE PROFONDE / Centre

Le projet concerne toutes les communes de Blida

Énergie solaire dans l'éclairage public

©D. R.

La majorité des communes de la wilaya de Blida n’arrivent pas à honorer leur créances, en matière de consommation électrique, envers la Société de distribution du centre (SDC), filiale de Sonelgaz.
Pour faire face à  cette problématique, l’Epic Mitija Inara, chargée de la maintenance et du suivi de l’éclairage public, lance un système d’innovation qui consiste à la mise en place d’un réseau de l’éclairage public, alimenté à travers un système d’énergie solaire. L’Epic a déjà réussi dans sa première expérience réalisée dans la wilaya d’Illizi où elle a équipé cette wilaya de poteaux électriques modernes branchés dans un système d’énergie solaire.  Selon Abdelhafid Othmani, directeur de l’Epic, ce système d’éclairage à travers l’énergie solaire exige un savoir-faire et une technicité de haut niveau pour pouvoir la réussir.
Il explique que son Epic, avant de se lancer dans ce projet, a conclu une convention avec le groupe Sonelgaz et une autre entreprise privé spécialisée dans ce domaine pour la formation des employés. “L’énergie classique est devenue extrêmement coûteuse pour les communes et les édifices publics. Donc l’énergie solaire est le seul moyen pour éviter cette saignée”, explique ce responsable qui, selon lui, plusieurs wilayas, comme Tipasa ou Relizane, vont adopter cette méthode de consommation électrique. Le même responsable explique aussi que toutes les lampes de l’éclairage public vont être remplacées par des lampes LED qui ont une durée de vie plus longue que les lampes classiques.
L’ambition du responsable de l’Epic Mitija Inara est de créer une entreprise de fabrication de lampes LED pour pouvoir diminuer encore les charges. Le projet est phase de l’étude avec une entreprise basée dans la région de l’ouest du pays. Par ailleurs, le wali, Mostefa Layadhi, a instruit, lors du dernier, conseil de wilaya, les responsables locaux à payer leurs créances à la Société de distribution de gaz et électricité de Blida qui accuse un énorme déficit à cause du non-payement des factures.

K. FAWZI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER