Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Visite de l’ambassadeur de Roumanie à Médéa

Équilibrer les échanges entre les deux pays

En visite de prospection dans la wilaya de Médéa à l’invitation de la chambre de commerce et d’industrie du Titteri, mardi, son excellence l’ambassadeur de Roumanie, Marcel Alexandru, a déclaré vouloir élever les échanges entre l’Algérie et la Roumanie à un niveau plus équilibré. “Je suis venu pour évaluer les possibilités d’augmenter le volume des échanges entre nos deux pays et les moyens de diversifier ces échanges dont le seuil n’a pas dépassé 500 millions de dollars, en vue d’arriver à un meilleur équilibre de la balance commerciale de l’Algérie.” Après avoir été reçu par le wali, le diplomate a rencontré la communauté d’affaires locale à laquelle il a demandé d’exprimer ses besoins en matière de partenariat dans les différents domaines économiques dans le souci de travailler avec les opérateurs locaux pour créer un climat d’échanges et un cadre de jumelage entre les universités. Partenaire traditionnel de l’Algérie, la Roumanie a formé de nombreux cadres dans ses universités dans les différents domaines scientifiques, notamment dans les domaines de l’informatique, des mathématiques et de l’internet. Au cours de son exposé, le diplomate a présenté les secteurs économiques susceptibles de connaître des partenariats, en citant le secteur de l’automobile qui a fait le succès du modèle Dacia produit par Renault depuis 1989. Qualifiant l'Algérie de pays pragmatique tout comme la Roumanie, il invitera ses interlocuteurs à travailler davantage dans l’intérêt des deux économies pour installer en Algérie une zone d’expansion des produits fabriqués en commun pour atteindre les pays d’Afrique, notamment ceux du Sahel. La chambre de l’artisanat et des métiers a été l’autre halte de l’ambassadeur qui a visité les différents produits exposés par les artisans dans les métiers de la chaussure, de la dinanderie, du raphia, des peaux et cuirs, et du verre.

M. EL BEY


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER