Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

MÂATKAS (Tizi Ouzou)

Festival local de la poterie du 25 au 29 juillet

© D. R.

Alors que l’édition de l’année passée n’a pas eu lieu pour des raisons, dit-on, d’absence de crédits et de subventions, le festival local de la poterie de Mâatkas revient, cette année, dans sa 8e édition qui aura lieu finalement du 25 au 29 du mois en cours. Comme de coutume, ces quatre journées seront marquées par un programme d’activités concocté par les membres du commissariat en charge de la gestion de cette manifestation culturelle organisée en l’honneur de cet art ancestral de la région. Selon les organisateurs, quelque 120 artisans, dont 70% de potiers issus de 15 wilayas, ont déjà confirmé leur participation. La journée d’ouverture, prévue pour mercredi 25 juillet, sera consacrée au vernissage de l’exposition qui englobera plusieurs arts traditionnels et produits du terroir de Kabylie et d’autres contrées du pays. Il sera, bien sûr, question de poterie, de bijouterie, de vannerie, d’habits traditionnels, de ferronnerie d’art, d’huile d’olive, de miel, etc.
La délégation officielle aura à inaugurer l’évènement et les visiteurs seront invités dans les divers stands et à assister aux travaux de l’atelier de poterie pour enfants et une démonstration de cuisson à ciel ouvert. Plusieurs conférences-débats inhérentes à ce patrimoine sont également prévues au menu. L’on notera essentiellement les communications de Zohra Saheb, Mouloud Berbar et Mohammed Dahmani, trois enseignants de l’université Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou. La première traitera du thème “Les territoires de la poterie modelée de Kabylie”, alors que la second abordera “La valorisation institutionnelle des savoir-faire locaux : entre valorisation administrative, sauvegarde et reconfiguration des métiers artisanaux”. Le dernier thème sera consacré à “La poterie kabyle : objet ethnographique, objet d’étude, objet commercial”. Houria Sidhoum, enseignante à l’université de Béjaïa, animera, quant à elle, une conférence sous le thème “L’exploitation des archives locales pour la mise en valeur des savoir-faire ancestraux”. D’autres activités artistiques, comme le théâtre et la musique, seront au programme. Il est à noter que l’édition de cette année, placée sous la thématique “La poterie de Mâatkas, une culture matérielle, une identité territoriale”, sera dédiée à Saïd Boukhari, militant de la cause identitaire, et Hocine Hettal, artiste peintre. Ces deux enfants de la région, respectivement natifs des villages de Bouarfa et d’Agouni Boufal, sont décédés le 22 novembre 2017 pour le premier et le 2 janvier 2018 pour le second.


R. Achour


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER