Scroll To Top
FLASH
  • Ligue1 (matchs disputés samedi): CRBT 1-1 NAHD; OM 2-0 JSS; CRB 0-0 CSC; USB 2-2 MCO; USMBA 0-1 PAC; MCA 2-0 JSK
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Houra

Hommage à cheïkh Mohand Ouidir Saïb

© Haouchine/Liberté

 Un hommage solennel a été rendu, vendredi dernier, à cheïkh Mohand Ouidir Saïb, par les habitants du village de Houra (commune de Bouzeguène, une soixantaine de kilomètres à l’est de Tizi Ouzou). Depuis quelques jours déjà, un comité d’organisation a été installé au village pour mettre sur pied un programme de festivités qui s’est étalé sur deux jours, soit jeudi passé à la maison de la culture Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou, puis vendredi au village de Houra. Organisé sous l’égide de la wilaya de Tizi Ouzou, de la direction de la culture de wilaya et de la maison de la culture Mouloud-Mammeri, cet événement particulier aura permis de rendre un vibrant hommage à un homme de culte qui aura consacré toute sa vie à la parole et au message divins et au hadith, essentiellement tirés des thèmes développés dans l’esprit des valeurs spirituelles ancestrales de la société. Outre une exposition de photos qui retrace la vie de cheikh Mohand Ouidir, un programme de festivités riche et varié a débuté dès jeudi après-midi dans la grande salle de spectacles de la maison de la culture Mouloud-Mammeri, avec l’hymne national qui a retenti en présence d’une assistance fort nombreuse, suivi de la lecture de la Fatiha et de nombreuses prises de parole. Les différents intervenants ont carrément disséqué la vie et l’œuvre du cheikh, en mettant en exergue les valeurs morales de l’homme qu’il fut et les connaissances théologiques qu’il développa quotidiennement dans un discours de tolérance et de sagesse. Un documentaire retraçant sa vie et son parcours a été projeté à l’écran suivi d’un madih dini (déclamation d’un chant religieux) par la chorale du groupe Izlan, accompagnée des vieilles femmes du village de Houra. Il s’ensuivit une conférence-débat portant sur les traditions et les coutumes kabyles qui a été animée par Thamila Kessaï, une jeune non-voyante, doctorante en sciences de la communication, suivie d’un témoignage autour de cheikh Mohand Ouidir, présenté par Me Noureddine Belkacemi. La journée de vendredi, qui s’est déroulée au village de Houra, a été plus intense. Une immense procession humaine, précédée par un groupe de lekhwane, s’est ébranlée depuis l’entrée de Houra pour effectuer le tour des trois mosquées du village sous les youyous, chants religieux et tirs de baroud, des haltes ont été opérées dans chaque mosquée où des chants religieux et des déclamations de versets du Coran ont été psalmodiés. Devant le monument de tajmaât, une dégustation de produits du terroir a été offerte au grand public et fut suivie de témoignages et de la daâwat el-kheir. Enfin, cette journée mémorable s’est achevée à l’école primaire du village où tout le monde a été convié à une grande waâda populaire offerte par le comité du village.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER